Ils disent compter vos calories pour perdre du poids… Moi je dis surtout pas

Faut il compter ses calories - santé d'acier

«Je comprends pas, je mange moins, je fais plus de sport mais j’arrive pas à perdre du poids»

Est-ce que cette phrase vous rappelle des souvenirs ?

Je l’entends chaque jour de la part de personnes qui sont désespérées d’avoir suivi des conseils « d’experts » leur demandant de compter leurs calories sans avoir eu de résultats.


«Vous souhaitez perdre du poids ? C’est super simple !! Vous avez juste à dépenser plus de calories que vous en consommez et le tour est joué.🙂” . 

La réponse est :

via GIPHY

Si c’est aussi simple que ça, pourquoi le nombre de personnes en surpoids et obèses ne fait qu’augmenter ? 

Tout le monde le sait pourtant.

Aujourd’hui, selon Le Monde, 1 personne sur 2 est en surpoids ou obèses en France. Vous pensez réellement que c’est parce que la moitié de la population est nulle en maths et ne compte pas assez bien ses calories ? 

Non, et vous savez pourquoi ?

Parce que c’est des conneries !

Nous avons entendu ça tellement de fois qu’on a fini par y croire !

Si vous êtes vous-même en train de tester ce nouveau régime à la con, qu’on vous a conseillé, et qui consiste à compter vos calories journalières pour être en déficit…

Alors vous savez quoi ?

Arrêtez tout ! Oubliez tout ! Faites-vous rembourser !

Faites ce que vous voulez mais stoppez tout de suite s’il vous plaît.

Dans cet article, je vais vous expliquer pourquoi compter ses calories ne vous fera pas perdre du poids sur le long terme, et pourquoi c’est tout le contraire qu’il se passera, mais en pire, car cela va même être dangereux pour votre santé.

A la fin de cet article, je vous révélerais la vraie cause de votre prise de poids ;).

D’ou vient ce mythe des calories ?

Dans les années 70, les Etats Unis ont été frappé par une épidémie de personnes en surpoids et obèses comme vous pouvez le voir sur ce graphique issue du Centre de Contrôle et de Prévention des Maladies :

Evolution de l'obésité aux Etats Unis depuis l'industrialisation - Santé d'Acier

Vous remarquerez que le pic coïncide avec l’industrialisation du monde 😉

Selon les experts, il ne faisait aucun doute que c’était le résultat d’une suralimentation et d’une réduction de l’activité physique.

Donc :

«Une personne devient obèse simplement parce qu’elle mange trop et qu’elle ne fait pas de sport, ni plus ni moins.»

C’est un peu trop simpliste comme raisonnement.

C’est comme dire qu’une personne alcoolique, c’est juste une personne qui boit trop d’alcool…

… En faisant abstraction des réels causes profondes du problème comme par exemple : un problème de couple, ses antécédents, son environnement, une perte d’emploi, un décès dans sa famille, etc

Bon, ceci était juste une parenthèse, revenons à notre problème des calories.

Les personnes minces disent souvent que le secret de leur succès, c’est de manger avec modération.

C’est bizarre !

Parce que la plupart des personnes en surpoids ou obèses disent souvent qu’ils ne mangent pas plus qu’une personne mince, aussi surprenant que cela puisse paraitre.

L’Académie Nationale des Sciences aux États Unis déclarent même que :

« Plusieurs études ont comparé des personnes en bonne santé et des personnes en surpoids, ils ont pu s’apercevoir que les personnes en surpoids mangeaient moins de calories que les personnes en bonne santé »

D’où vient le problème alors ?

Comme je vous ai dis toute à l’heure, c’est très simpliste de ne voir que la partie visible de l’Iceberg donc intéressons-nous à sa face cachée…

Le NHANES (National Health and Nutrition Examination Surveys) a réalisé une enquête auprès de la population américaine pour connaitre leur habitude alimentaire de 1971 à 2004.

Ils ont observés que la population avaient augmenter leur nombre de calories journaliers de 150 à 350 calories en moyenne par personne en 30 ans.

Mais c’est pas tout !

Ils ont remarqué que la répartition de leur macro nutriment avait également bien changée :

Evolution de la répartition des macros nutriments Etats Unis - Santé d'Acier

Leur alimentation a énormément changé depuis les années 60: ils ont fortement baissé leur consommation de lipides pour augmenter leur consommation de glucides.

Ce qu'il faut comprendre

Ils ont tout simplement remplacé le gras par des sucres et céréales raffinées dû à l’arrivée des nouveaux aliments industriels crées par l’Homme. Une preuve que la qualité de vos calories est bien plus importante que sa quantité.

C’est quoi une calorie ?

Je vais très souvent en parler dans cet article donc il serait bien que je vous dise déjà de quoi il s’agit quand même 🙂 .

C’est simplement une unité de mesure d’énergie des aliments utilisée par notre corps pour différentes fonctions (respirer, digérer, bouger, etc.)

Pour connaître le nombre de calories des aliments, ils sont brûlés en laboratoire et la chaleur dégagée par celui-ci est utilisée pour déterminer sa valeur calorique.

Bon ça c’est juste pour info 😉 . #jementape

1 calorie = 1 calorie ?

On entend souvent les « experts » nous dire qu’un aliment n’est qu’un nombre de calories.

Que vous mangiez 100 calories de chaussons aux pommes, ou 100 calories d’avocat revient au même du moment que vous ne dépassez pas un certain nombre de calories journalières, que vous vous êtes préalablement fixés.

Vous connaissez déjà ma réponse 🙂

via GIPHY

Penser qu’un aliment n’est qu’un nombre de calories est incontestablement l’erreur la plus dangereuse que vous pourriez faire. 

Oui une calorie est bien une calorie, personne ne peut dire le contraire !

Un animal est un animal aussi, mais il y a plusieurs sortes d’animaux : des animaux dangereux et des moins dangereux !

Ça ne m’étonnerait pas que ce mythe vienne des industriels, qui veulent vous donner bonne conscience, en vous faisant croire que manger une barre chocolatée revient à manger des brocolis.

Je vois même très souvent sur YouTube certains « nutritionnistes » recommandaient de manger des sucreries ou des pizzas pour perdre du poids (si si je vous assure 😉 )

Non mais sérieux, tout ce qu’il faut pas inventé pour se foutre de la gueule des gens, plus c’est gros et plus ça marche.

C’est des conneries mais c’est pas bête ce qu’ils font : ils disent simplement ce que les gens veulent entendre et ça marche !

Réduire un aliment uniquement à ses calories revient à penser que la barre chocolatée et le brocoli auront le même impact sur votre santé. 

La barre chocolaté va surélevé le niveau de sucre dans le sang tandis les brocolis n’aura aucun impact sur votre glycémie 😉 .

Montrez-moi seulement une personne sur terre qui a déjà pris du pois en mangeant des brocolis :D.

Mais tout ça, je vous l’explique dans le guide complet sur les vraies solutions pour perdre du poids, si vous ne l’avez pas encore lu ;).

L’alimentation n’est pas seulement le carburant du corps :

C’est un langage chimique qui va programmer toutes les fonctions de vos cellules. Si vous avez pris du poids, c’est parce que vous avez mangé des aliments et eu un mode de vie, qui ont transmis à votre corps le message de créer des cellules graisseuses.

Donc ce qu’il faut pour rectifier le tir, c’est simplement manger les aliments qui vont envoyer le message inverse.

Faut-il compter ses calories pour perdre du poids ?

Compter ses calories pour perdre du poids - Santé d'Acier

Un autre conseil, qu’on entend souvent, c’est qu’il faut compter ses calories pour perdre du poids.

Encore BULLSHIT !!!

Depuis 2012, je m’intéresse à la nutrition et je pense que ça doit être une des plus grosses conneries que j’ai dû entendre. 

Mais je vais faire un effort, je vais accepter l’idée du comptage des calories le temps d’un instant.

Comment serait-il possible de compter ses calories en sachant que notre corps n’en dépense jamais le même nombre chaque jour ? 

C’est une énorme erreur de penser que notre métabolisme de base est constant chaque jour.

Le métabolisme de base représente toutes les actions que votre corps va effectuer, chaque jour, naturellement, et sans que vous ne fassiez aucun effort.

Ces actions effectuées demandent de l’énergie à votre corps comme :

• La fréquence de vos repas qui varie chaque jour 

• Le temps de digestion qui varie chaque jour

• La consommation d’oxygène qui varie chaque jour

• L’activité physique qui varie chaque jour

• Le réchauffement et le refroidissement du corps qui varie chaque jour.

• La détoxication du foie et du pancréas qui varie chaque jour

Ce sont juste des exemples de dépense énergétique de votre corps, mais bon vous imaginez bien qu’il y en a des milliers. Alors s’il vous plaît, arrêter de compter vos calories si c’est le cas parce c’est vraiment n’importe quoi. 

Est-ce que vous pensez réellement que nos ancêtres allaient chassaient ou cueillir avec un pèse aliment ? On est d’accord 🙂 !!!

Avez-vous déjà vu des animaux sauvages obèses ou des tribus de chasseurs cueilleurs encore existants obèses ? La réponse est non !

Vous savez pourquoi.

Tout simplement parce que la nature est tellement bien faite qu’elle ne fait pas de mauvais gras !

Le surpoids et l’obésité sont des maladies modernes, ils n’existaient pas du temps de nos ancêtres, donc le problème ne vient pas de là. 

Vous êtes sceptique ?

« Attends Hakim, si je mange trop, je vais prendre du poids »

Encore une autre croyance urbaine, selon laquelle, il faut avoir peur de trop manger.

Vous pensez vraiment que la nature n’a pas été assez bien faite pour que notre corps ne soit pas capable de s’autoréguler seul ? 

La preuve :

Sam Feltham, un coach sportif anglais, s’est lancé le défi de manger 5794 calories par jour pendant 21 jours.

Ce qui est énorme !

Mais il n’a pas choisi ses aliments au hasard, il a pris le soin de réduire ses glucides et de consommer du bon gras et de bonnes sources de protéines, que des aliments naturels. 

Son ratio de macronutriment était à peu près de 10 % glucides, 53 % de lipides et 37 % de protéines. 

Une fois les 21 jours écoulé, il avait pris 1,3 kg mais ce qui est le plus surprenant, c’est qu’il avait perdu 2,5 cm de tour de taille.

Il était devenu plus « sec ». Il avait pris du poids, certes, mais c’était de la masse musculaire. 

Et là, je vous entends déjà me dire :

«Non mais Hakim, ton Sam là, il est bien gentil mais il avait juste la bonne génétique » 

Ah bon ? Vous pensez ? 

A mes yeux, il n’y a pas de bonne, ni de mauvaise génétique, vos gènes ne sont pas du tout une fatalité, parce qu’ils évoluent, si vous souhaitez en savoir plus, j’ai écris un article complet à ce sujet ;). 

Mais admettons qu’on aille en ce sens, voyons cela de plus près.

Sam Felham ne s’est pas arrêté à cette seule expérience. Il a décidé de recommencer un nouveau défi, mais cette fois-ci, de consommer 5794 calories d’aliments transformés avec un ratio de macro nutriment de 64 % de glucides, 22 % de lipides, 14 % de protéines. 

À la suite des 21 jours, il avait pris 7,1 kg. Son tour de taille avait pris 9,14 cm.

En 3 semaines, il avait réussi à développer des poignets d’amours. 

Convaincu maintenant ? 🙂

Le problème ne vient pas de la quantité mais plutôt de la qualité des calories que vous mangez.

Que se passe-t-il si, au contraire, vous baissez vos calories ?


C’est facile d’étudier l’effet de la réduction calorique.

Je prends juste quelques volontaires, je leur donne moins à manger, je les vois perdre du poids et vivre plus heureux !!!

Eh Bim ! Affaire clôturée dès mon premier jour 🙂 !

Mais attendez !

Des études ont déjà été réalisées sur le sujet fort heureusement 😉 .

Une étude détaillée sur le sujet a été réalisée en 1919 par l’Institue Carnegie de Washington.

Des volontaires ont consommé de 1400 à 2100 calories par jour, ce qui correspondait à 30 % de moins que ce qu’ils avaient l’habitude de consommer.

Il était donc en déficit calorique !

Quel a été le résultat de cette étude ?

La dépense calorique corps a tout simplement été 30 % inférieur à sa dépense habituelle.

Qu’est ce que ça veut dire ?

Notre corps fonctionne sur le mécanisme biologique de l’homéostasie.

Ce qui veut dire qu’il s’adapte à son environnement : votre corps est comme une balance, si le poids est supérieur d’un côté, il y a déséquilibre, donc votre corps va compenser avec l’autre côté pour rééquilibrer.

Attendez, je vais vous donner un exemple concret !

Une autre étude a été réalisée, toujours sur la réduction calorique, plusieurs années plus tard, en 1944, par le docteur Ancel Keys.

C’est l’étude la plus complète sur le sujet. Elle a été publier en 1950 dans un livre en 2 volumes qui s’appelle «The Biology of Human Starvation» (en français « la biologie de la famine humaine » 🙂 ).

Ancel Keys a réalisé cette étude car, durant la Seconde Guerre mondiale, des millions de personnes dans le monde étaient privés de nourritures et au bord de la famine.

Il a donc jugé utile d’observer la réaction du corps humain face à une restriction calorique.

Pour cette étude, 36 garçons ont été sélectionnés.

Tous étaient en bonne santé, ils mesuraient tous à peu près la même taille (1m78) et pesaient le même poids (69 kg).

Durant les trois premiers mois, les sujets ont adopté une alimentation de 3200 calories par jour.

Les 6 mois suivants, 1570 calories leur ont été données.

Puis ensuite, ils ont ajustés en fonction de chaque personne pour atteindre une perte de poids de 24 %, soit une moyenne de 1 kilo par semaine à peu près.

Certaines personnes ont même reçu moins de 1000 calories par jour.

En complément, ils pratiquaient chaque jour du sport (l’équivalent d’une marche de 30 km à peu près par semaine).

Passé ces 6 mois de restriction calorique, leur portion de repas a augmenté de nouveau progressivement, durant 3 mois, jusqu’à atteindre leur prise calorique journalière habituelle.

Vous vous demandez sans doute ce qu’il s’est passé durant ses 6 mois de restrictions caloriques.

Même Ancel Keys, lui-même, était choqué !

Il était surpris de la difficulté de l’expérience : les volontaires ont subi énormément de changements psychologiques et physiques.

Les sujets se plaignaient tous d’avoir froid, d’être fatigués

Leur température corporelle avait chuté (environ 33 C °), leur rythme cardiaque avait chuté (de 55 bpm à 35 bpm), leur endurance physique avait chuté de moitié, leur pression sanguine avait chuté aussi.

Mais c’est pas tout…

Ils avaient perdu des cheveux et leurs ongles étaient devenus plus fragiles.

D’un point de vue psychologique, ils n’arrivaient même plus à se concentrer à l’école et ils avaient tellement faim qu’ils s’étaient désintéressés de tout, hormis de la nourriture, dont ils étaient devenus obsédés.

Compter ses calories gollum seigneur des anneaux - Santé D'acier

Au point qu’ils stockaient des livres et des ustensiles de cuisine.

Ils étaient tous simplement bons pour jouer dans le dernier seigneur des anneaux 🙂 .

Je ne pense pas que vous ayez envie de ressembler à ça et d’être à la recherche de votre précieux quand même 😉 .

Pourquoi leur corps a réagi comme ça ?

• Notre corps a besoin de calories pour se réchauffer donc moins de calories disponibles = chaleur réduite = refroidissement du corps

• Notre corps a besoin de calories pour faire battre notre cœur donc moins de calories disponibles = moins de battements = réduction rythme cardiaque

• Notre a besoin de calories pour bouger donc moins de calories disponibles = moins de mouvements = faiblesse et fatigue

• Notre corps a besoin de calories pour les fonctions cérébrales donc moins de calories disponibles = baisse des processus cognitifs = léthargie et difficulté de concentration.

• Notre corps a besoin de calories pour renouveler les cheveux et les ongles donc moins de calories disponibles = les cheveux et les ongles ne sont pas remplacés = perte de cheveux et ongles fragiles

Bon, je pense que vous avez compris et que vous voyez où je veux en venir 🙂 .

La question qu’on pourrait se poser maintenant, et ce qui je pense vous intéresse le plus, c’est de savoir s’ils avaient perdu du poids.

Selon les prévisions d’Ancel Keys, ils auraient dû perdre 35,3 kilos.

En réalité, ils en ont perdu 16,8. Presque moitié moins que ce qui était prévu.

Perdre 16 kilos en 1 an, si on met de coté l’aspect santé, c’est super vous allez me dire.

Oui mais attendez !

Savez-vous ce qu’il s’est passé une fois que les volontaires avaient retrouvé leur habitude ?

Ils ont repris tout le poids initialement perdu en 12 semaines

Et c’est pas tout…

Ils ont continué à prendre plus de poids donc ils pesaient plus lourd qu’avant l’expérience.Ce cas n’est pas isolé, le « National Institute of Health » a réalisé le même type d’étude avec des femmes, cette fois-ci, qu’ils ont appelé « Woman Health Initiative Dietary Modification » publié en 2006.

Les résultats ont été exactement identiques (l’étude se trouve ici), ces femmes avaient pris plus de poids qu’avant l’étude.

Mais pourquoi ?

Parce que notre corps a été conçu de manière parfaite, il s’adapte au changement tel un caméléon s’adapte à son environnement.

Lorsque nous allons réduire nos calories, notre corps va faire des ajustements :

Il va, premièrement, réduire ses dépenses énergétiques (comme le mode « économie d’énergie » de votre smartphone 😉 ) et deuxièmement, il va sécréter des hormones qui vont stimuler notre appétit pour reprendre le poids perdu.

À Hawaii, les surfeurs disent souvent « ne te bats jamais contre l’océan ».

Je vais reprendre cette citation pour vous dire que si vous voulez un corps sain, athlétique et mince, un conseil, arrêtez de vous battre contre votre propre corps. La restriction n’est pas une solution pour perdre du poids, croyez-moi.

En donnant juste à votre corps ce dont il a besoin, à savoir des aliments naturels et une bonne hygiène de vie, vous enverrez le message à votre corps de détruire les cellules graisseuses et de révéler son véritable potentiel 🙂 .

Mais si compter ses calories ne sert à rien, qu’en est-il du sport ?

« Hakim, je comprends pas, je mange beaucoup moins et je vais 2 fois plus en salle de sport mais j’arrive pas à perdre de poids, qu’est ce qui cloche ? »

Faire du sport ne fait pas perdre du poids - Santé d'Acier

C’est le genre de question qu’on me pose très souvent, peut être même que vous vous la posez également.

Énormément de « spécialistes », pour ne pas dire la totalité, conseillent de faire plus de sport pour perdre du poids. Toujours avec ce même objectif de dépenser plus de calories que vous en consommez.

Mais vous savez maintenant que c’est des conneries cette histoire de calories et que la prise de poids n’est pas due à un déséquilibre calorique.

Je suis navré de vous annoncer cela mais faire plus de sport n’a jamais permis à qui que ce soit de perdre du poids !

Attention !

Je ne dis surtout pas qu’il ne faut pas en faire, j’en fais moi-même très régulièrement, faire de l’exercice est très bon pour votre santé notamment pour votre système cardiovasculaire et aussi pour avoir un corps encore plus athlétique.

Mais le sport n’a pas autant d’importance qu’on essaye de vous le faire croire dans un objectif de perte de poids.

Pourquoi je vous dis ça ?

Une enquête du Huffington Post, réalisée auprès des principaux pays mondiaux, a révélé que les États Unis étaient le pays où l’on pratiquait le plus de sport (135 jours par an).

Pour info, la France est arrivée en 3ème position après l’Espagne, pas si mal 😉 .

Cette enquête a été réalisée avec le même échantillon de personne et l’objectif principal des sondés était la perte de poids.

C’est étonnant…

Comment se fait-il que le pays où on pratique le plus de sport soit également le pays où il y a le plus fort taux de personnes en surpoids et obèses ?

J’ai la réponse !

Tout simplement parce qu’il n’y a aucune corrélation entre faire plus d’exercice et la perte de poids.

Et c’est logique, si on remonte dans le temps, on verra bien que ce n’est pas le manque d’exercice qui a amené à l’épidémie d’obésité alors comment faire plus de sport pourrait changer la donne. 

On essaye de nous faire croire que le sport est aussi important que notre alimentation mais c’est complètement faux !

Les deux sont complémentaires mais pas du tout égales. L’alimentation, c’est Batman et le sport c’est Robin. Donc l’alimentation fait 95 % du job. C’est tout de même important mais un conseil concentrez-vous sur la qualité de votre alimentation en premier lieu pour perdre du poids 🙂 .

« The Women’s Health Study » a réalisé une étude qui s’étalait sur 10 ans.

C’est à ce jour l’étude la plus complète, coûteuse et ambitieuse jamais réalisée sur ce sujet. (l’étude se trouve ici).

39 876 femmes ont été divisées en 3 groupes en fonction de leur activité physique.

Il y avait un groupe à haute intensité sportive (plus de 1 heure par jour), un groupe d’intensité moyenne et le dernier groupe à faible intensité.

Et vous savez quoi ?

Aucun changement dans leur composition corporelle n’a été observé !

Ce qui veut dire que le muscle n’avait pas remplacé le gras.

C’est bien la preuve que l’exercice n’a pas de lien direct avec la perte de poids.

Mais c’est pas tout…

Il y a aussi un autre facteur qui rend le sport inefficace pour la perte de poids. Cet élément est négligé de beaucoup de personnes et je vous en ai parlé tout à l’heure : c’est l’homéostasie!

En faisant plus de sport, votre corps va compenser une nouvelle fois.

Et ça va se traduire par de la faim !

Vous augmentez votre dépense énergétique, votre corps va tout faire pour augmenter sa prise énergétique, c’est aussi simple que ça !

De plus, faire du sport représente un stress pour votre corps. De façon modérée, ce sera bénéfique mais si vous en faites de manière excessive, ce sera contre-productif.

Le sport a des bénéfices sur la perte de poids mais pas parce que ça permet de brûler des calories. 20 minutes de jogging représentent un cookie et un Big Mac demande 3 heures de sport intense, c’est ridicule !

Robert Lustig - Professeur Université San Francisco

Donc qu’est ce qu’il faut retenir de tout ça ?


Réduire ses calories ne vous fera jamais perdre du poids, ça ne fonctionne pas comme ça.

Vous allez juste avoir faim, froid, vous allez aussi vous sentir faible et déprimé. 

La mission principale de notre cerveau, c’est de survivre.

Notre corps est plus intelligent que l’on pense donc n’essayer pas de lui faire à l’envers en réduisant vos calories parce qu’il va juste s’y adapter.

Il va faire fonctionner notre corps proportionnellement à ce que nous lui donnons. Donc si vous lui donnez 1000 calories, vous en aurez juste pour votre argent 😉 .

Je me répète : notre corps se débrouille très bien seul et il n’a vraiment pas besoin de nous pour lui imposer des choses ou lui dire ce qu’il doit faire. Donnez-lui seulement ce dont il a besoin et laissez-le en autopilote, vous allez être stupéfait des résultats. 😉.

«Tu es très intelligent, mais n’oublies pas que ton corps l’est encore plus»

Pete Egoscue - Ecrivain Américain

La qualité de vos calories est 1000 fois plus importante que la quantité donc arrêtez tout, rangez votre calculatrice et concentrez-vous sur les vraies causes de votre prise de poids.

Toutes les personnes qui vous parlent de calories vous racontent des conneries, vous savez maintenant que la prise de poids n’est en aucun cas due à un déséquilibre calorique.

Vous comprenez maintenant pourquoi beaucoup de personnes échouent : ils ne ciblent tout simplement pas le vrai problème.

Mais attendez : 

Si la prise de poids n’est pas un problème calorique, alors pourquoi vous prenez du poids ? 

Je vous explique tout dans un guide complet que j’ai écrit, où vous découvrirez la vraie cause de votre prise de poids ainsi que les vrais solutions pour y remédier naturellement et définitivement :).

Pour conclure

La prise de poids n’est pas due à un déséquilibre calorique mais à un dérèglement hormonal d’accumulation de gras. N’oubliez pas que le monde n’a pas toujours été obsédé par les calories. Si vous demandez à vos grands-parents ce qui a causé cette épidémie d’obésité, ils ne vous parleront très certainement pas de calories mais plutôt des aliments transformés qui ont été intégrés à leur alimentation.

Donc arrêtez de vous prendre la tête à compter vos calories ou à courir pendant des heures sur un tapis et concentrez-vous sur la qualité de votre alimentation.

Si je peux vous donnez un dernier conseil : soyez à l’écoute de votre corps et non des pseudos-spécialistes 😉 . C’est le seul qui ne vous mentira jamais et qui sait ce dont vous avez réellement besoin.

Cet article vous a plu ? Partagez-le 😉

Maintenant, c'est à vous de jouer !

Qu’est ce que vous avez pensé de ce premier article ?

Est-ce que vous comptez vos calories pour perdre du poids ?

Est-ce que j’ai réussi à vous convaincre d’arrêter ? 🙂

Dites moi tout en commentaire juste en dessous 😉

Qui vous a dit que vous deviez comptez vos calories pour perdre du poids-Santé d'AcierArrêtez de compter vos calories pour perdre du poids-Santé d'AcierIls disent compter vos calories, moi je dis surtout pas-Santé d'AcierNe comptez pas vos calories pour perdre du poids-Santé d'AcierPourquoi vous devez arrêter de compter vos calories - Santé d'Acier

Je peux vous demander un service ?

Si vous avez aimé cet article, j’apprécierais beaucoup que vous le partagiez :).

Je sais que bon nombre d’entre vous ne le feront pas, en pensant qu’un simple partage de plus ne changera rien, mais croyez-moi cela m’aidera grandement à faire connaître mon blog :).

Merci beaucoup de votre soutien ;).

Hakim Saber
 

Hello :), moi c'est Hakim, je suis un passionné de nutrition et le fondateur du blog Santé d'Acier ;). C'est un blog où j'aide les personnes à perdre du poids, et à retrouver santé et bien être au naturel, en m'inspirant du style de vie de nos ancêtres :).Si vous me cherchez, en ce moment, je dois être encore en train d'écrire un article bien long comme un jour sans pain ;). Tout cela pour seul objectif de réveler à votre corps son vrai potentiel, rien que ça ;)

Cliquez ICI pour commenter l’article 8 commentaires