Pourquoi « What The Health » vous Raconte n’importe quoi sur l’Alimentation Vegan pour Maigrir et être en Bonne Santé ?

Mensonges du reportage vegan pour maigrir vite et être en bonne santé - santé d'acier

Vous est-il déjà arrivé de tomber sur un documentaire tellement bien réalisé qu’il remet en question des idées que vous aviez bien ancré au fond de vous ?  

Moi, c’est exactement ce qui m’est arrivé la semaine dernière en regardant le reportage « What’s The Health »sur Netflix. 

Et j’ai tout de suite pensé à vous. 

Pourquoi ?  

Aujourd’hui, vous êtes peut-être perdu et vous ne savez pas quoi faire pour enfin maigrir et être en bonne santé.

Et je vous comprends. 

Vous êtes bombardés d’informations de tous les côtés qu’il est devenu extrêmement difficile de trier le vrai du faux.

Chaque jour, la cause de votre problème change.  

Un jour, on vous dit que le problème c’est votre génétique. 

Un autre jour, on vous dit que le sucre est responsable. 

La semaine suivante, c’est les graisses.

Le mois d’après, les calories et le manque de sport.

L’année suivante, vous apprenez que c’est la viande.

Nous vivons dans un Monde en perpétuelle contradiction informationnelle. 

Et comme si ce n’était pas assez et pour ajouter une difficulté supplémentaire, parfois, ces informations sont même prouvées scientifiquement (grâce notamment à une méthode trompeuse appelé « méthode de la cueillette » dont on parlera plus tard). 

Même si j’essaye chaque jour à travers ce blog de vous rendre les choses simples et vous fournir l’information la plus qualitative possible, il peut arriver que vous tombiez sur des contenus tellement bien tourné qu’ils sont capables de vous induire en erreur.

Comme c’est le cas avec le documentaire dont on va parler aujourd’hui et que vous avez peut être déjà regarder. 

Je pense que derrière celui-ci, il y a une excellente leçon à tirer et c’est pour cette raison que j’ai décidé de vous en faire une critique. 

Dans cet article, je vais vous donner mon avis et vous montrer comment un documentaire extrêmement bien réalisé à réussi à faire croire aux spectateurs des choses complètement insensées. 

Voici le sommaire de cet article :

SOMMAIRE

Et comme toujours dans la joie et la bonne humeur (ou presque 😃).

Vous n’avez pas le temps de lire cet article maintenant ? 

Cliquez sur le bouton ci-dessous pour le télécharger en version PDF et le lire tranquillement plus tard 😉 :

RAPPEL

Avant de rentrer dans les détails, j’aimerais vous rappeler une chose importante. 
 
Vous me connaissez maintenant, vous savez que je dis toujours ce que je pense sans langue de bois et cet article ne déroge pas à la règle 😃.  
 
En lisant cet article, vous pourriez ne pas être d’accord avec moi sur certains points et si c’est le cas, je n’ai aucun problème avec ça.

Je respecte tous les avis et je serais ravi de pouvoir échanger avec vous 😉. 

Voilà maintenant que ça c’est dit, je vais vous mettre un petit peu dans le contexte si vous n’avez pas encore regarder ce documentaire.

De Quoi Parle ce Documentaire ?

Ce documentaire est sorti en mars 2017 (oui je suis un peu en retard comme d’habitude, je sais ) et il suit le quotidien de Kip Andersen, réalisateur du documentaire.

Kip se décrit comme un hypocondriaque (une personne qui a une peur excessive sur sa santé) et il souhaitait des réponses à ses questions. 

Il était convaincu qu’il était prédestiné à être atteint de maladie de par les gènes que lui avait transmis ses parents. 

Sur le papier, ce documentaire a vocation de nous montrer 2 choses :

1. Comment notre façon de nous alimenter détermine notre physiologie et le développement de nos maladies ?

2. Comment l’industrie pharmaceutique et agroalimentaire dicte nos choix alimentaires ?

Jusque là, tout pour me plaire, n’est-ce pas ? 😃

En plus, ce documentaire démarre direct par une célèbre citation d’Hippocrates : 

« Que ta nourriture soit ton médicament et que ton médicament soit ta nourriture »

Comment ne pas être d’accord avec ça hein 😋😋 ?

Bah sachez que c’est tout le contraire qui s’est produit ! 

Je ne le savais pas avant de le regarder ce documentaire, mais le réalisateur est végan et son seul objectif est de : vous le faire devenir.

Jusque là je n’ai aucun problème avec ça… 

Il a sa philosophie et souhaite la partager.

C’est également ce que je fais à travers mon blog 😃.

En revanche, ce qui me dérange, c’est que pour arriver à ses fins, tous les coups sont permis !

Quitte à faire preuve très souvent de mensonges, de malhonnêtetés et d’absurdités…

Nous sommes au summum de la subjectivité.

Mais avant de vous expliquer pourquoi et de vous dire tout ce qui m’a énervé dans ce documentaire, je vais déjà vous dire ce que j’ai apprécié… 

(Parce que oui tout n’est pas à jeter à la poubelle selon moi 😃)

🟢 Ce que j’ai aimé…

Comme toute chose, il y a toujours des points positifs à en tirer… 

Commençons par le faite que j’ai été ravi de voir un documentaire santé sur Netflix.

Je sais que ce n’est pas le premier et j’espère que ce ne sera pas le dernier sur cette plateforme. 

C’est très important de sensibiliser les personnes sur l’importance de prendre soin de leur santé, et quoi de mieux que de le faire à travers leur plateforme préférée 😄.

De plus, on ne va pas se mentir, ce documentaire a très bien été réalisé et je comprends totalement pourquoi il a eu autant de succès.

On a la sensation d’être dans un vrai film conspirationniste. 

Le réalisateur mène son enquête en interrogeant les différents « suspects », mais aussi les « victimes de ces lobbys » pour identifier le vrai coupable de nos problèmes de santé.

Pour cela, il n’hésite pas à contacter par téléphone ou à partir directement à la rencontre de professionnels de santé ou d’organismes reconnus d’États (parfois même en caméra cachée) pour connaître la vérité et comprendre pourquoi certaines informations sont dissimulées.

Même si à plusieurs reprises Kip Andersen appelle des organismes de santé et tombe logiquement sur des secrétaires à qui il va poser une succession de questions au sujet de la soi-disante dissimulation d’informations et s’étonner qu’elles ne puissent pas répondre pour tirer la sonnette du complotisme.

Non Kip, sérieux tu deconnes là, c’est quoi ces conneries ?

C’est comme si vous étiez secrétaire du CNES (l’agence spatiale française) et que je vous demandais pourquoi il n’y avait aucune information sur le nombre de moteurs atomesphériques que comprends une navette spatiale et sur la manière dont celle-ci est mise sous orbite sur votre site internet…

Voici la tête que vous me feriez très certainement et c’est normal 😊.

Mais selon ce reportage, c’est assez pour tirer comme conclusion que des informations sont dissimulées et qu’il y a complot.

Ce documentaire est vraiment tourné de façon à ce que vous soyez persuadé que le Monde entier vous veux du mal et qu’il souhaite vous cacher absolument les soi-disant « méfaits » de la viande.

Honnêtement, je vais vous faire une confession…

Moi même qui ne suis absolument pas végan, je suis rentré dans la peau du personnage et j’ai été captivé par l’intrigue qui m’a tenu en haleine…

Jusqu’à ce que j’entende des choses tellement dingues qui m’ont fait tomber de la chaise et revenir dans la réalité 😃.

Mais pour une personne non avertit, croyez-moi, elle pourrait très facilement se faire berner par la qualité du reportage et l’intervention de soi-disant spécialiste de la santé (également végan d’ailleurs) manquant clairement d’objectivité.

Ce que j’ai aussi particulièrement apprécié, c’est la partie sur le lait animal avec lequel je suis parfaitement aligné…

Même s’il est dommage qu’on ne fasse aucune différence entre du lait pasteurisé extrêmement transformé et très peu nutritif et du lait cru entièrement naturel et riche en nutriments.  

De toute façon, j’ai prévu d’en parler dans un article dédié alors je ne rentrerai pas dans les détails ici 😉.

J’ai aussi apprécié que ce documentaire aborde l’épigénétique, soit la capacité du corps à faire évoluer ses gènes au fil du temps en fonction de votre mode de vie. 

En effet, vos prédispositions pour certaines maladies ne vous garantissent absolument pas d’être un jour atteint(e) de ces mêmes maladies. 

Pour vous donner une idée, selon des experts en cancérologie, environ 5 à 10% des cancers sont directement imputés à la génétique… 

Je vous laisse deviner à quoi pourrait être dû le reste 😊. 

Pour en savoir plus sur l’épigénétique, j’ai rédigé un article complet sur le sujet si ça vous intéresse d’en savoir plus.  

🔴 Ce que je n’ai pas aimé…

Maintenant, passons à la partie que vous attendiez, à savoir ce que je n’ai pas aimé dans ce documentaire (et il y a un paquet de choses 😃).

PETITE CLARIFICATION

Déjà, avant toute chose, sachez que je n’ai rien contre le mouvement végan. 
 
Je comprends le fond de cette cause, je la trouve très honorable et je pense qu’on devrait tous se remettre en question pour améliorer notre alimentation tout en respectant la Nature et les espèces qui y vivent. 
 
Et je respecte les choix alimentaires de chacun…
 
D’ailleurs, certaines inscrites à mes programmes sont véganes ou végétariennes et ça ne pose aucun problème.
 
J’adapte toujours mes contenus de façon à ce que tout le monde puisse savoir comment s’alimenter sainement, peu importe leur préférence alimentaire. 
 
En revanche, ce que je dénonce c’est les mensonges, les dérives et la propagande qu’il y a derrière ce mouvement qui ne servent absolument pas cette noble cause…
 
C’était important que je vous clarifie les choses avant.

Revenons maintenant au reportage…

Il y a tellement de choses sur lesquelles je ne suis absolument pas d’accord que je vais seulement survoler les différents points. 

(Sinon cet article sera beaucoup trop long et je me suis promis de faire plus court 😄)

Si vous souhaitez avoir un peu plus de détail sur certains points que je vais aborder, n’hésitez pas à me laisser un commentaire en dessous de cet article pour qu’on puisse en discuter 😉.

Alors, déjà commençons par le commencement. 

D’entrée on nous met dans le contexte : le Monde va mal !

Nous sommes de plus en plus malades et contraints de prendre des tonnes de médicaments pour survivre, ce qui est vrai…

Mais, selon eux, tous nos problèmes de santé n’ont pas 36 000 causes. 

Cancer, Diabète de type II, Maladies Cardiaques, Obésité, etc.

Tout serait dû à notre consommation de produits animaliers et il n’y aurait donc qu’UNE SEULE façon (pas 2 ni 3) d’être en bonne santé  : arrêter d’en consommer !

Je m’attendais à un documentaire généraliste sur comment optimiser notre alimentation pour nous assurer une bonne santé, mais rien de tout ça…

90% du documentaire est consacré à faire passer la viande, le poisson et les œufs pour des poisons mortels. 

Vous n’allez pas me croire, mais, à un moment, je me suis même demandais si la Seconde Guerre Mondiale n’était pas causée par notre forte consommation de viandes .

Tout en sachant que ces soi-disant poisons mortels qui tueraient des millions de personnes chaque année sont consommés (en plus basse quantité) par l’espèce humaine depuis la nuit des temps.  

Mais dans ce reportage on ne parle absolument pas de réduction, on parle d’un  « produit toxique à bannir absolument de son alimentation pour être en bonne santé. »

Pas un mot sur les huiles transformées/hydrogénées qui servent aussi de lubrifiant pour nos moteurs de voiture. 

Le sujet des sucres et céréales raffinées est balayé en moins de 30 secondes. 

Selon eux, notre consommation excessive de sucre n’est absolument pas responsable des diabètes de type II et de l’obésité et qu’on pourrait continuer à en consommer. 

En revanche, les vrais responsables seraient notre consommation de viandes et de graisses…

C’est une blague ? Je n’ai pas l’impression ! 

Revenons aux bases…

Qu’est-ce que le diabète de type II ?

Pour faire simple, c’est une situation dans laquelle vous avez un niveau de sucre sanguin tellement élevé que votre corps a du mal à gérer le flux et se retrouve à sécréter de l’insuline à outrance et finit donc par faire de la résistance.

Alors, expliquez-moi une chose…

Conseiller à une personne qui a trop de sucre dans le corps de continuer à en consommer, ça s’appelle une tentative de meurtre, vous êtes d’accord avec moi ? 😊

Heureusement que ce médecin n’est pas pompier. 

Il aurait eu l’ingéniosité d’éteindre un feu de forêt avec des bouteilles de gaz .

Alors oui, il est vrai que lorsque vous mangez trop de viande, le surplus d’acides aminés est transformé en sucre. 

Mais avant de s’intéresser à une cause secondaire, il faut déjà s’intéresser à la cause primaire non ? 

La Viande 

Une autre chose qui m’a déplu dans ce reportage, c’est qu’on ne parle absolument pas de qualité de viande.

Que vous mangiez des merguez du supermarché du coin ou une entrecôte issue d’un petit éleveur bio de confiances, ça ne fait aucune différence.

Tout est poison !

Ce qui m’a fait beaucoup « rire », c’est que lorsqu’on parle de viande, on fait référence aux grandes chaînes de Fast Food de type « Wendy’s », « KFC », « Mc Donald’s »,… 

Comme si manger de la viande signifiait forcément aller au fast-food… 

Mais c’est une plaisanterie ! 

À ce que je sache, dans ces fast foods, la « viande » (si on peut encore appeler ça de la viande tellement elle est transformée) ne représente que 20% du menu, le reste étant du pain riche en céréales raffinées, des sauces et des boissons riches en sucres raffinés et additifs, des frites riches en huiles hydrogénées, etc. 

Dire que « fast-food = viande » c’est du grand n’importe quoi. 

Les Œufs 

Mais attendez ce n’est pas encore fini…

Ils ont fait encore plus fort que ça…

Accrochez-vous bien…

Dans ce reportage, on nous dit que manger 1 œuf par jour équivaut à fumer 5 cigarettes…

Lorsque je me suis réveillé de mon coma, j’ai dû repasser la scène 4 ou 5 fois avant d’y croire 😃.

STOP… là c’est trop ! 

Il va vraiment falloir me donner le nom du dealer du réalisateur. 

Parce que je peux vous assurer que ce n’est pas de la cigarette qu’il a fumé le type .

Ce reportage est une blague monumentale. 

Alors d’un côté on a un aliment riche en  protéines complètes, en bonnes graisses, en vitamines (à, E, B5, etc.), en choline, en potassium, en phosphore, etc. 

Et d’un autre côté, on a du goudron, du plomb, de l’acétone, de l’ammoniac, de l’arsenic, etc.

Vous serez d’accord avec moi pour dire qu’il y a quand même un Monde d’écart . 

Il faut avoir un sérieux problème dans la tête pour comparer les deux. 

Alors oui, l’Oeuf contient du cholestérol.

Mais cette histoire de bannir le cholestérol est périmée depuis des lustres. 

Et les études sérieuses et récentes sont devenues unanimes à son sujet. 

Même les organismes de santé ont mis à jour leurs recommandations. 

Le cholestérol est un nutriment essentiel pour votre corps notamment pour protéger la membrane cellulaire, pour la création d’hormones, etc. 

Il y a un moment où il faut faire preuve d’un peu de bon sens. 

Si le cholestérol est aussi dangereux pour la santé qu’on nous le dit, alors pourquoi votre foie en fabriquerait les 3/4 ?

Vous me direz ce que vous en pensez, mais je ne trouve pas cela logique personnellement. 

À ce que je sache, le corps humain n’a pas encore la capacité de fabriquer son propre poison dans le but de se foutre en l’air.

Je ne le répéterais jamais assez, mais votre corps a une excellente capacité d’adaptation. 

Plus vous consommez de cholestérol et moins il en fabrique et vice versa. 

C’est comme les graisses saturées qui sont également prises pour cible dans ce reportage et qui sont un faux ennemie. 

Si on part du principe que les graisses saturées sont un poison, alors on peut aussi dire que le lait maternel l’est tout autant. 

Parce que près de 50% du lait maternel est composé de graisses saturées.

D’ailleurs, c’est drôle parce qu’ils vantent les mérites du lait maternel humain et recommandent de le privilégier au détriment du lait animal…

Expliquez-moi la logique, je cherche encore 😄. 

Si vous souhaitez aller plus loin sur les graisses et le cholestérol, j’ai rédigé un article sur le sujet dans lequel je vous révèle tous les mensonges à ce sujet. 

Alors on a parlé de la viande, des œufs et il manque donc un dernier « poison » à la liste pour être au complet : le poisson !

Le Poisson

Sur le poisson, on nous dit qu’il faut le bannir pour la raison suivante : il contient un grand nombre de métaux lourds.

Les métaux lourds ce sont des éléments métalliques naturels. 

Vous en avez certains qui sont essentiels au corps comme le fer, l’iode, le zinc, etc. 

Mais vous en avez aussi d’autres qui peuvent être dangereux à forte dose comme le mercure, le plomb, le chrome, etc. 

Ces derniers sont présents dans un grand nombre de produits de notre quotidien en faible quantité, mais peuvent aussi affecter l’environnement marin et rendre toxiques certains poissons, dus à la pollution des eaux. 

J’ai bien dit CERTAINS parce que tous n’auront pas la même concentration en métaux lourds. 

Et c’est une grosse erreur que de tous les mettre dans le même panier.

Pour vous donner une idée : 

Étant resté moins longtemps dans la chaîne alimentaire, les petits poissons gras (Sardines, Anchois, Maquereaux, etc.) auront tendance à être moins pollués en métaux lourds que les gros poissons de type Daurade Royale, Cabillaud, Thon, etc. 

Il faut être bien clair sur une chose : 

Aujourd’hui, on pourrait considérer tous les aliments comme toxique.

Peu importe le type, il sera toujours possible de trouver un élément toxique qui le compose. 

L’épinard, par exemple, contient une faible proportion d’un dérivé de cyanure.

Les pépins de pomme sont aussi toxiques, car ils contiennent de l’amygdaline qui se transforme en cyanure après ingestion.

C’est la même chose pour les amandes et le manioc. 

Les Noix de Cajou ne sont jamais vendues crues ou dans leur coque, car celle-ci contiennent un poison appelé urishiol. 

Tout ça pour vous dire que tous les aliments ci-dessus pourraient être considérés comme «  toxique ».

Mais ils apportent tellement de nutriments et de bienfaits au corps humain (pour une faible toxicité) qu’il serait très dommage de s’en priver.

Et c’est exactement la même chose pour le poisson. 

Peu importe celui que vous choisissez, il va très certainement être pollué en métaux lourds (même s’il est possible de les réduire en choisissant les bons poissons), mais en contrepartie celui-ci va vous apporter énormément de nutriments essentiels et de bienfaits pour votre santé. 

Donc lorsque vous choisissez un aliment, la question à se poser, ce n’est pas : 

« Est-ce que cet aliment est toxique ? »

Il est fort probable que ce soit le cas. 

La question à se poser, c’est plutôt : 

« En contrepartie de sa toxicité, quels sont les bénéfices que cet aliment va m’apporter ? »

Donc vous l’aurez compris, c’est une bêtise que de conseiller de bannir le poisson sous prétexte qu’il contient des métaux lourds. 

Ce reportage fait une nouvelle fois preuve d’exagération de façon à vous faire peur. 

La Puissance du Véganisme 

Comme vous avez pu le constater, dans ce reportage, les méfaits des produits animaliers sont largement extrapolés… 

Mais les bienfaits du véganisme le sont tout autant…

Croyez-moi, j’ai eu la sensation qu’en devenant végan, j’allais devenir :

● plus fort, 

● plus intelligent, 

● plus musclé,

● que j’allais pouvoir marcher sur l’eau 

● ou bien même parler aux animaux .

Il faut arrêter de prendre les gens pour des débiles.

Poppeye est un dessin animé, je vous le rappelle 😄.

Dire aux spectateurs qu’il est possible d’être en bonne santé en étant végan, c’est une chose et je suis totalement d’accord avec ça. 

En revanche, lui faire croire qu’il sera plus fort qu’un consommateur de produits animaliers en mangeant seulement des plantes. 

C’est vraiment tiré par les cheveux ! 

À un moment dans le reportage, une femme nous raconte son histoire. 

Elle nous dit qu’elle était atteinte de plusieurs maladies graves et était contrainte de prendre une vingtaine de médicaments chaque jour. 

En seulement 2 semaines sans viande (mais en continuant à manger des sucres et céréales transformés bien sûre), tous ses problèmes de santé ont été résolus.

Grâce à son nouveau mode de vie alimentaire, elle n’a plus eu besoin de prendre un seul médicament. 

Seulement 2 semaines… Vous imaginez ?

Même Harry Poter, l’apprenti sorcier, ne ferait pas mieux .

Autre chose, dans ce reportage, on nous dit, qu’à calorie égale, le Brocoli contient autant de protéines que du Bœuf. 

Et c’est presque vrai. 

En réalité, le Bœuf contient un peu plus de protéine par calorie que le Brocoli. 

Mais ce n’est pas grave, on va dire que c’est vrai. 

Ce qui me dérange c’est que lorsqu’on vous dit ça de cette manière, on vous met dans la confusion. 

Pour que ce soit plus clair :

 1. Le Brocoli contient environ 2,8 gr de protéine pour 100 gr, là où le Bœuf en contient entre 22 et 28 gr en fonction des parties.

2. Pour avoir l’équivalent en protéine d’un steak de Bœuf, il faudrait consommer plus d’un kilo de Brocoli, et là ce n’est plus du tout la même chose.

Je vous mets au défi de manger 1 kg de Brocoli 😉.

À noter aussi que le Brocoli contient des anti-nutriments comme de la goitrogène, des phytates et des oxalates. 

Ce sont des anti-nutriments qui peuvent perturber le fonctionnement de votre corps lorsqu’ils sont consommés en grosse quantité, comme le montre cette étude et celle-ci.

Je vous l’avais dit, tous les aliments peuvent être considérés plus ou moins comme toxique en excès 😊.

« Mais Hakim, le Gorille est très musclé en mangeant seulement des végétaux, donc nous pouvons aussi l’être  »

Ça tombe très bien que vous en parliez du gorille parce que c’est exactement ce qu’il nous dise dans ce reportage 😃.

Le Gorille tire sa force des plantes, donc nous pourrions en tirer la même chose…

Alors déjà, je suis désolé de vous décevoir, mais vous n’êtes pas un Gorille. 

Sinon vous ressembleriez à un Gorille et dans ce cas là, il faudrait vous poser des sérieuses questions 😄.

Pourquoi l’être humain n’est pas un gorille - sante dacier

Plus sérieusement, qu’est-ce que mange un gorille adulte ?

En moyenne, il mange 30 kg de nourriture par jour. 

Ce qui équivaut, pour vous donner une idée, à 300 bananes que vous mangeriez tout au long d’une journée… 

Difficile pour un être humain non ? 😃

Et si on rentre un peu plus en détail, selon Live Science, on estime que leur alimentation se compose de : 

● 86% de tiges et de feuilles

● 7% de tubercule

● 3% de fleurs

● 2% de fruits 

● 2% d’insectes

Maintenant, faisons un petit calcul mathématique. 

● Pour les tiges et feuilles : 86% de 30 kg, ça nous donne 25,8 kg.

Si on transpose ça à l’Homme, on va dire que ça fait 25 kg d’épinards et 5,8 kg de pousses de Bambou (environ 722,8 gr de protéines au total). 

● Pour les tubercules : 7% de 30 kg, ça nous donne 2,1 kg (de patate douce par exemple)

Ce qui nous fait environ 33 gr de protéines, donc un total de 755,8 gr de protéines pour l’instant. 

● Pour les fleurs : 3% de 30 kg, ça nous donne environ 900 gr (de lavande par exemple).

Ce qui nous fait environ 9,2 gr de protéines, donc un total de 765 gr de protéines si on prend en compte tout le reste. 

● Pour les fruits : 2% de 30 kg, ça nous donne environ 600 gr (de papaye par exemple). 

Ce qui nous donne environ 2,9 gr de protéines, donc un total de 767,9 gr de protéines. 

● Pour les insectes : 2% de 30 kg ça nous fait encore 600 gr (de grillons par exemple).

Le grillon étant extrêmement riche en protéine (20 gr/100 gr), ça nous donne environ 120 gr de protéines, donc un total de 887,9 gr de protéines au total.

Ce qui veut dire qu’à la fin de la journée, notre ami Gorille consomme environ 887,9 gr de protéines chaque jour…

Je ne sais pas si ça vous parle, mais c’est tout simplement ÉNORME ! 

Pour rappel, en moyenne les experts recommandent entre 0,7 et 1,5 gr de protéine par kilo de poids de corps et par jour pour un être humain. 

Ce qui nous donne entre 49 gr et 105 gr de protéines par jour pour une personne qui pèse 70kg.   

Le Gorille doit sans doute sa forte musculature à son alimentation 8 fois plus riche en protéine que celle de l’Homme.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les protéines, j’ai rédigé un article complet sur vos réels besoins pour maigrir si ça vous intéresse 😉.

Il faut sérieusement arrêter de dire des conneries en comparant ce qui n’est pas comparable. 

Si nous étions comme des Gorilles, nous serions nés Gorille. 

Si la Nature a créé 2 espèces différentes, c’est tout simplement parce que nous sommes différents. 

Ce type de raisonnement peut conduire à des dérives comme par exemple nourrir son chat avec une alimentation végan bourrée en sucres et céréales raffinés…

Alors que le chat est par nature un animal CARNIVORE !

C’est un phénomène qui se démocratise de plus en plus… à mon grand désespoir..

Enfin bref, ça se passe de commentaire !

Ne pas manger de viande c’est une chose, mais de dire que l’être humain est végétarien par nature et n’est pas fait pour en consommer, c’est du grand n’importe quoi ! 

Et dire qu’il y a des personnes qui ont mis de l’argent pour financer un film avec autant de conneries à l’intérieur ça me laisse sans voix… 

Enfin bref, je m’arrête là pour ce documentaire, pour l’instant, tant celui-ci est truffé d’absurdité…

Mais j’y reviendrais sans doute par la suite parce qu’il y a encore pas mal d’autres bêtises qui sont dites notamment sur des statistiques scientifiques. 

Mais comme vous avez pu le constater, je n’ai pas inclus beaucoup d’études dans cet article pour la simple et bonne raison que c’est une réaction à chaud du reportage et parce que je n’avais pas prévu d’en faire un article mais plus un e-mail à la base.

Ne soyez donc pas étonné si je complète cet article par la suite avec de nouveaux éléments et des études scientifiques détaillées.

Le Mot de la Fin

Je conclurais cet article en vous disant plusieurs choses. 

1. La première, c’est qu’à travers cet article, je veux vous montrer à quel point un reportage bien réalisé peut arriver à vous mettre le doute, même sur des choses qui, après réflexion, n’ont aucun sens.

À l’aide notamment d’études biaisées…

Aujourd’hui, il est très facile de trouver des études qui vont dans un sens comme dans l’autre. 

C’est pour cette raison que beaucoup « d’experts » sélectionnent seulement les études qui vont dans leur sens pour appuyer leurs dires, tout en ignorant les autres. 

C’est ce qu’on appelle « la méthode de la cueillette » qui consiste à piocher dans les études en ne tenant compte seulement de ce qui va dans notre sens et on peut aussi cela de la malhonnêteté.

C’est pour cela que je veille dans chacun de mes articles à toujours appuyer mes dires par un maximum d’études sérieuses. 

Une des plus grandes leçons que j’ai apprise de ma passion pour la nutrition a été de ne jamais confondre la corrélation avec la causalité.

Mais j’y reviendrais dans un de mes e-mails privés 😃.

Il est très important de toujours garder un œil sceptique lorsqu’on vous dit des choses sur votre santé. 

Même le fait de porter une blouse blanche ne vous garantit absolument pas de détenir la vérité absolue. 

Si ce qu’on vous dit ne vous parait pas logique d’un point de vue physiologique ou anthropologique, alors laissez tomber. 

Voici un des meilleurs conseils que je pourrais vous donner : 

Dès que vous entendez une nouvelle idée ou un nouveau concept, faites toujours des recherches pour savoir s’ils ont déjà été contredit et surtout pourquoi.

À vous ensuite de prendre tous les éléments les plus fondés en compte pour faire une analyse objective. 

N’oubliez pas qu’il n’existe pas d’alimentation miracle et je vous conseille de tirer automatiquement la sonnette d’alarme dès qu’on vous dit quelque chose en ce sens. 

Aussi, vous remarquerez (et ce documentaire en est un bel exemple) que plus vous allez balancer des phrases chocs et plus l’impact sera puissant dans notre conscience. 

Et le réalisateur l’a très bien compris.

Il en fait usage à plusieurs reprises dans le reportage et plus c’est gros et plus ça fonctionne 😄.

2. La seconde chose que j’aimerais vous dire c’est que c’est très dommage que ce documentaire ait choisi de prendre cette tournure. 

Il y avait beaucoup mieux faire.

Je pense qu’il porte plus de préjudices à la cause végan qu’il ne l’aide.

Convaincre une personne par le mensonge, c’est la pire chose à faire pour la rallier à votre cause.  

Inciter les personnes à manger moins de viandes, je dis oui ! 

Les inciter à manger plus qualitatif, je dis oui ! 

Pousser pour améliorer les conditions d’élevage et le respect des animaux, je dis oui !

Revenir à un mode d’élevage artisanal et ancestral, je dis oui ! 

Stopper l’abattage en masse, je dis oui ! 

Par contre, faire croire aux gens que la mort les attends s’il mange de la viande, ça je dis non ! 

Vous pouvez très bien manger de la viande et être en bonne santé comme vous pouvez aussi très bien être végan et être en mauvaise santé.

Nos maladies modernes sont principalement causées par notre alimentation qui a changé ces 50 dernières années. 

Nous sommes passés d’une alimentation riche en produits entiers, naturels et bruts à une alimentation essentiellement transformée. 

Et cela n’a rien à voir avec notre consommation de produits animaliers (de qualité j’insiste). 

Si la viande était aussi meurtrière qu’on nous le dit, l’espèce humaine se serait éteinte depuis bien longtemps. 

Ces produits faisaient partie de notre alimentation. 

Nos ancêtres en consommé des produits animaliers (de qualité je vous le rappelle) durant plusieurs milliers d’années. 

Aujourd’hui, je ne suis pas là pour juger les choix alimentaires de quiconque. 

Bien heureusement, il n’y a pas qu’une seule façon d’être en bonne santé comme ce documentaire le prétend. 

Peu importe que vous ayez fait le choix ou non de ne plus manger de viandes, de poisson ou d’œufs, vous pouvez perdre de la graisse et être en bonne santé. 

Pour cela, vous devez : 

● Vous concentrer essentiellement sur des produits naturels n’ayant subi aucune ou le moins de transformation possible. 

● Faire en sorte de combler tous vos besoins en termes de nutriments pour éviter les carences. 

● Éviter tous les poisons de notre alimentation que vous connaissez bien maintenant : les protéines transformées, les huiles et graisses hydrogénées, les sucres et céréales raffinées.

Si vous souhaitez en savoir, j’ai rédigé un guide ultime sur les vraies causes de prise de graisses 😉.

Avoir une alimentation végan, je dis oui, mais à condition seulement qu’elle soit de qualité parce que végan n’est absolument pas synonyme de bonne santé 😃.

Et pour finir cet article, laissez-moi vous dire ce qui me gêne le plus avec le mouvement végan. 

Très souvent, les végans utilisent l’argument santé pour que leurs messages soient davantage entendus et qu’il ait plus d’impact. 

Parce que je ressens comme une sorte de frustration chez certaines personnes qui ont fait ce choix alimentaire (pas tout bien heureusement). 

J’ai l’impression que beaucoup sont frustrés et en ont marre que leurs messages pour la cause animale ne soit pas assez entendus. 

Et si c’est votre cas, je vous comprends totalement. 

Il y a encore énormément de choses à améliorer, que ce soit : 

● Dans notre assiette (en réduisant notre consommation de viandes). 

● Dans les conditions d’élevage des animaux (qui sont déplorables et qui devraient être améliorées).

● Dans les conditions d’abattage également (qui devraient être dans le respect).

Et, à travers mes conseils, je fais toujours en sorte de vous inciter à limiter un maximum votre consommation de viandes et à ce que vous privilégiez la qualité plutôt que la quantité. 

Mais le problème, c’est que cette frustration conduit souvent à des mensonges.

Pour donner plus de poids à leur message, certain ne se gênent pas pour amplifier les méfaits des produits animaliers, exagérer volontairement les bénéfices santé du veganisme voire même parfois créer de fausses preuves pour se faire entendre, comme c’est le cas dans ce documentaire. 

La vraie cause profonde du veganisme est avant tout le respect de l’animal et je pense que c’est ce message qui devrait être mis en avant.

Et il n’y a pas besoin de mentir ou d’inventer des faits pour se faire entendre. 

En tout cas, sachez que pour cette cause qui me tient aussi à cœur, je suis derrière vous 😃.

Voilà pour moi aujourd’hui 😉.

Maintenant, c’est à vous de jouer ! 

Avez-vous pu regarder ce documentaire ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ?

Qu’avez-vous pensé aussi de ce nouveau format d’article ?

Êtes-vous plutôt d’accord ou en désaccord avec moi ? 😃

Si vous êtes végan, arrivez-vous à avoir une alimentation non transformée ?

Dites-moi tout en me laissant un commentaire en dessous de cet article je me ferai un plaisir de pouvoir échanger là-dessus 😉.

Hakim.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend