Comment Arrêter le sucre sans Frustration, pour Maigrir Définitivement

Comment arrêter le sucre pour maigrir

Vous souhaitez arrêter le sucre définitivement, mais vous n’y arrivez pas ?

Pour vous, il est inconcevable de prendre votre petit déjeuner sans votre brique de jus, votre café sucré, votre tartine à la confiture ou votre pain au chocolat ?

Vous n’arrivez pas à regarder un film au cinéma sans avoir quelque chose à la main ?

Vous vous empressez de finir chacun de vos plats pour commencer votre dessert ?

Vous mangez du sucre même quand vous n’en voulez même pas, ou bien vous n’arrivez pas à refuser lorsqu’on vous propose une part de Cheese-cake, et le fait juste de lire cette phrase vous a donné l’envie de vous prendre une douceur sucrée ? 🙂 .

Alors, sachez que, oui, vous êtes drogué au sucre, comme les fumeurs sont drogués à la cigarette, comme les drogués sont dépendant à la cocaïne ou les fanatiques sont adeptes des One Direction ( non je reconnais, ça, c’est pire 😉 ).

Je suis très bien placé pour le savoir, et le comprendre, parce que je l’étais également, tout comme vous, sans doute même en pire (je parle du sucre, on est d’accord hein 😉 ?).

Si vous avez lu mon guide complet sur la perte de poids, vous savez que si vous souhaitez perdre de la graisse ET être en bonne santé, vous allez devoir bannir le sucre ajouté de votre alimentation.

Alors dans cet article, je vais tout vous dire sur le sucre, vous allez découvrir :

  1. L’histoire du sucre ?
  2. Qu’est ce que le sucre raffiné ?
  3. Pourquoi vous en êtes accro ?
  4. Les bénéfices à arrêter le sucre raffiné
  5. Comment j’ai réussi à m’en débarrasser, et comment, vous aussi, vous allez pouvoir stopper votre addiction ?

Mais avant de commencer, faisons un rapide bon en arrière pour comprendre comment nous en sommes arrivés là.


L’histoire de l’épidémie d’obésité

« Une récente enquête, sur des hommes d’Amérique du Nord, a montré que 42 % étaient atteint de surpoids, 34 % étaient atteint d’obésité et que 8 % détestaient les enquêtes. »

Banksy

Je vous en ai parlé brièvement dans mon article sur l’arnaque des calories, mais sans rentrer dans les détails.

Plus les civilisations ont évolués et plus l’espèce humaine s’est rendue malade. Dans les années 1950, une croissance exponentielle du nombre de maladies cardiaques a vu le jour dans le monde.

Les « spécialistes » de la santé se sont penchés sur la question. Il ne faisait aucun doute que cela provenait de notre alimentation.

Pour la plupart d’entre eux, c’était parce que nous mangions beaucoup trop de calories car l’espérance de vie ne faisait qu’augmenter.

Comme vous savez, tous les aliments sont divisés en 3 groupes de macronutriments : les protéines, les lipides et les glucides. Et comme toute bonne histoire, il fallait un méchant donc les autorités ont choisi les lipides (le gras) comme étant l’ennemie publique numéro 1.

Ils ont contasté que le gras augmentait le niveau du cholestérol, et ils étaient persuadés que le cholestérol était responsable des maladies cardiaques donc cela paraissait logique de le supprimer. De plus, les lipides représentent 9 calories par gramme donc beaucoup trop, à une époque où le comptage des calories était en vogue.

L’alimentation pauvre en graisse était devenue la nouvelle mode !

Mais il y avait un problème :

Si vous supprimez les lipides, il faut bien les remplacer par un autre macronutriment.

Il n’en restait donc que deux en liste : les protéines et les glucides !

Les protéines, sous leur forme naturelle, sont très souvent accompagnées de lipides (les œufs, les steaks, le poisson, etc.) donc dans une optique de réduction de gras et de calories, augmenter les protéines n’était pas une bonne option.

Les glucides étaient le parfait client pour remplacer les lipides, ils sont pauvres en graisse, et ne représentent que 4 calories par gramme consommé comme les protéines.

En gros ils ont “l’avantage” des protéines, sans ses “inconvénients.”

Ils avaient donc découvert la perle rare, le parfait WINNER : Le Sucre !

Pourquoi ?

Il est naturel, c’est un nutriment, il est pauvre en gras, moins calorique que le gras, il se conserve très bien et très longtemps, il supporte les longues distances, il peut être consommé pure sans cuisson, il procure du plaisir, un bien-être, avec un goût prononcé et addictif.

Les industriels se sont donc jetés sur l’occasion, en créant toute une ribambelle de produits vides, créés par l’homme, 100 % transformé, pauvre en graisses, en cholestérol, riche en glucides (sucres) et dépourvu de nutriments.

Toute une campagne de propagande a donc été lancée. 

On est en 1970, industrialisation du monde et, un gros marketing a été lancé pour faire la promotion de ces nouveaux produits : les céréales de petit déjeuner, les jus d’orange, les barres céréalières, les gâteaux, les bonbons, les yaourts sucrés, les goûters, etc. Tous ces produits font de plus en plus leurs apparitions.

Le sucre devient synonyme de douceur, d’amour et d’affection, des nouveaux surnoms débarquent en France : « mon sucre d’orge », « ma douceur sucrée », « mon doudou en sucre », « ma sucrette », « ma déesse sucrée », « ma truffe », etc., mais surtout à l’étranger : « sweetie », « sweetheart », « honey », « sweetie pie », « sugar », « candy », « honeybun », etc.

Bon ça suffit, on va se croire dans un épisode des « feux de l’amour » sinon, je pense que vous avez compris l’idée :).

C’est à partir de ce moment que le fameux petit déjeuner du champion se développe peu à peu en France avec au menu : du pain blanc, du yaourt, de la confiture, des biscottes, du jus « d’orange », du café au lait sucré, bon vous l’aurez compris, c’est le « menu diabète » quoi :).

L’Homme a tout simplement jugé que les aliments dans leur état naturel n’étaient pas assez « bons » donc il s’est cru plus intelligent que la Nature en créant ses propres besoins et sa propre alimentation.

C’est à partir de ce moment que les vrais problèmes ont commencé, et vous connaissez la suite je pense, si ça vous intéresse, vous pouvez voir l’évolution des chiffres de l’obésité, du diabète, des cancers et problèmes cardiaques, sur le site de l’OMS. C’est assez édifiant !

La chose qui m’a toujours intrigué, moi-même ayant déjà été confronté à cette situation, c’est comment autant personne peuvent être conscient que le sucre est dangereux pour leur santé, mais continuer malgré tout.

Qu’est-ce qui fait que les personnes n’arrivent pas à stopper leur addiction ?

C’est ce vous allez découvrir maintenant :).

 

Le sucre est-il une drogue ? 

« Les trois plus grandes addictions sont l’héroïne, les sucres et un mois de salaire. »

Nassim Nicholas Taleb

Peut-on considérer le sucre comme une drogue ? Telle est la question !

Le sucre a, pendant très longtemps, échappé à l’appellation de produit addictif, parce qu’à la différence de la cigarette, de l’alcool, du café, ou d’autres drogues, l’effet n’est pas immédiat, et se produit sur le long terme.

Dès les premières consommations de ces autres produits, vous pouvez très vite ressentir des changements dans votre vie : respiration, palpitations, vertiges, maux de têtes, euphorie, changement de la voix, battement cardiaque, couleur de la peau, etc., à la différence du sucre.

Mais certains experts n’y sont pas restés insensibles, comme Sidney Mintz, qui dit dans son livre « Sweetness & Power », paru en 1985 :

« Le sucre, particulièrement raffiné, produit un curieux effet physiologique bien connu »

Le sucre stimule vos neurotransmetteurs 

Ce n’est un secret pour personne, le sucre est une substance qui procure du plaisir, comme une drogue, mais pour un risque qu’il est difficile d’identifier immédiatement, et qui se paye plusieurs années, voire des dizaines d’années plus tard.

Beaucoup de personnes ne sauront jamais s’ils souffrent réellement d’une dépendance, parce qu’ils ne vivront jamais sans sucre assez longtemps pour le savoir.

Si moi je l’ai su, c’est parce que j’ai réussi à m’en débarrasser pour de bon et pourtant, je partais de vraiment loin.

Si vous remarquez bien, la plupart des produits dont nous sommes accros aujourd’hui, sont très souvent accompagnés de sucre, parfois sans même le savoir : les sodas, le chocolat, le café, le vin, le rhum, le cannabis et même les cigarettes en contiennent, et ce n’est pas pour rien.

Ce qu’Oscar Wilde a écrit à propos de la cigarette, en 1891, peut très bien être utilisé pour le sucre aussi :

« C’est le plaisir parfait, c’est délicieux, et ça laisse un sentiment d’insatisfaction ».

Ce qui va donc en favoriser la surconsommation, que demandez de plus 😉 , « business is business », notre santé passe après.

Dans les années 1970, le Dr Jacob Steiner, un professeur en biologie à l’université de Jérusalem, a réalisé une étude pour analyser la réaction d’un nouveau-né, qui avait reçu de l’eau sucrée avant même de recevoir du lait maternel.

Voici les résultats :

Le Dr Steiner a remarqué des expressions de « relaxation » sur son visage, qui ressemblait à de la satisfaction.

Mais ce n’est pas tout.

Il a aussi remarqué que cette satisfaction était accompagnée d’un « léger sourire ».

Je ne suis pas encore spécialiste dans les expressions de visage de bébé 🙂 , mais je me suis quand même renseigné sur le sujet et d’après les vrais experts dans le domaine, on reconnaît un bébé satisfait lorsqu’il lèche sa lèvre supérieure, et qu’il effectue des mouvements avec sa langue.

Le Dr Steiner a ensuite reproduit cette même expérience avec un produit plus amer, et le nouveau-né a eu une réaction complètement opposé : il a tout recraché !

Malheureusement, il est très difficile de trouver des études réalisées sur les addictions au sucre sur le long terme, sur des sujets humains, pour des raisons d’éthiques ( ou de conflits d’intérêts je ne sais pas 😉 ).

Selon les chercheurs en addiction, le sucre, comme les autres drogues d’ailleurs, stimulerait un neurotransmetteur, qui se situe dans le « système de récompenses » de votre cerveau ( le Noyau Accumbens plus précisément 😉 ), qu’on appelle la dopamine, c’est ce qui va provoquer du plaisir et de l’accoutumance.

Pourquoi sommes-nous accro au sucre - Santé d'Acier

Le chercheur français Serge Ahmed, et son équipe ont réalisée une étude pour comparer l’effet de la cocaïne, et du sucre sur des rats.

Il a rendu addicte des rats à la cocaïne durant des mois, en leur injectant de la cocaïne par intraveineuse.

Il leur a ensuite laissé le choix entre de la cocaïne qu’ils avaient l’habitude de recevoir, et du sucre.

Il leur a fallu deux jours, seulement, pour qu’ils basculent définitivement sur le sucre, et ne touchent plus jamais à la cocaïne.

Selon le professeur Ahmed, ce qui expliquerait ce revirement de situation est que le goût sucré a un impact beaucoup plus important sur les neurotransmetteurs du cerveau, que la cocaïne, 14 fois supérieur selon lui.

D’autres expériences ont été conduites, cette fois-ci sur des singes qui ont amené au même constat.

Donc on peut dire, avec certitude, que le sucre est également une drogue, au même titre que celles que l’on connaît déjà tous.

Et dire qu’il est recommandé à un alcoolique ou à un fumeur de prendre du sucre pour stopper leur addiction, c’est génial, et pourquoi pas remplacer du cyanure par de la mort-aux-rats, c’est vraiment ingénieux aussi ;).

Pour votre santé, et même celle de vos enfants, je vous conseille vivement, de vous éloigner au maximum de cette drogue, pour sensibiliser de nouveau vos papilles gustatives, et ne pas leur faire prendre de mauvaises habitudes.

Vous serez sans doute d’accord avec moi, pour dire qu’il est plus difficile de vouloir et/ou de devenir accro à une chose que l’on n’a jamais testée, de plus ils n’en ont pas besoin, vous non plus d’ailleurs, et encore moins si vous cherchez à perdre du poids.

Malheureusement, le sucre n’agit pas que sur les neurotransmetteurs.

Si vous avez lu mon guide sur la perte de poids, vous savez que le sucre va agir également sur vos hormones.


Le sucre stimule également vos hormones 

Le sucre que nous consommons aujourd’hui, en grosse quantité, stimule beaucoup trop notre insuline, ce qui provoque une prise de poids, à court, moyen et long terme.

Pour se défendre contre ce haut niveau d’insuline, votre corps va être contraint de faire de la résistance, donc vous vous exposez à du diabète de Type II.

Mais enlever les sucres, ne veut pas spécialement dire manger moins, mais plutôt manger mieux 😉 .

Le Dr G. Boden a écrit, dans son livre « Annals of Internal Medicine », publié en 2005 :

« Lorsque vous vous éloignez des sucres, les patients réduisent spontanément leur consommation calorique journalière de 1 000 calories. »

En consommant des produits dans leur état naturel, il est très difficile d’en surconsommer parce que la nature est très bien faite, je vous expliquerais dans la suite de l’article pourquoi, et nous avons été parfaitement constitué, n’ayez aucun doute là dessus 🙂 .

Vous possédez, à l’intérieur de vous, des hormones de satiété qui sont là pour vous réguler : l’hormone cholecystokinin et l’hormone peptide YY.

Je vous rassure, leur nom importe peu 🙂 , donc ce n’est pas grave si vous ne vous en souvenez pas, mais le plus important à savoir, c’est qu’ils sont là pour vous empêcher de trop manger.

Ces hormones répondent parfaitement aux fibres, aux protéines et aux gras pour envoyer le signal d’arrêter de manger.

Par exemple :

Avez-vous déjà remarqué que lorsque vous n’avez plus faim, il sera impossible pour vous de manger plus de viande, de poissons ou même de légumes ?

Prenez vraiment quelques secondes, maintenant, pour vous imaginez la scène 🙂 .

Maintenant, qu’en serait-il si je vous donnais une part de Cheese-cake ou Un Tiramisu ? 🙂

Vous serez d’accord pour dire qu’il sera difficile de dire non, moi le premier haha.

Les médecins appellent cela : « le phénomène du second estomac ».

Une fois que le premier estomac est rempli, nous imaginons, et nous sommes convaincu, que nous avons un second estomac prévu pour le dessert !

Faites un test chez vous, et posez à votre famille, ou vos amis cette question  :

« Quelles sont tes addictions ? Quels sont les aliments dont tu es accro ? Quels sont les aliments pour lesquels tu pourrais mourrir ?

Voici les réponses que vous devriez avoir, si nous vivons dans le même monde : les bonbons, les oréos, les cookies, les pâtisseries, les pancakes, les crêpes sucrées, les glaces, le chocolat, etc.

Si une personne vous a répondu les brocolis, le poisson, les pommes, les épinards ou même la viande, je veux la voir 😀 .

Pourquoi je vous dis cela ?

Si vous remarquez bien, tous ces produits dits « addictifs » cités plus hauts sont des produits sucrés.

Savez-vous pourquoi ?

J’ai mon hypothèse là dessus :

Tout simplement parce que votre corps n’a pas été habitué à consommer ce type d’aliments, dans cette composition, avec une telle concentration de sucre, depuis sa création.

Ces aliments ne sont pas du tout adaptés à vos gènes, il n’existe pas d’hormones de satiété pour ce type d’aliment, donc, ils auront du mal à se déclencher, voilà pourquoi vous pouvez consommer ces aliments même sans avoir faim.

Il faut bien se rendre compte que ces aliments sont très loin d’être naturels et donc, ils sont extrêmement dangereux pour votre santé.

Pourquoi devriez-vous arrêter le sucre ?

« Le goût sucré n’est pas dangereux pour la santé, mais nous consommons seulement le goût sucré le moins bon pour la santé. »

Gary Taubes

Comme je dis souvent, aussi surprenant que cela puisse paraître, le sucre n’est pas dangereux pour la santé, mais sa toxicité vient de sa transformation.

C’est pour cela que pour perdre du poids, et être en bonne santé, vous devez éviter au maximum les sucres et céréales raffinées.

C’est quoi raffiné un aliment ?

Le sucre est le carburant des plantes, donc il est présent naturellement dans la nature.

L’Homme a décidé d’extraire, uniquement, le sucre pour laisser de côté tout le reste.

Un aliment raffiné est un aliment qui a subi une multitude de transformations chimiques, pour en améliorer son goût, sa conservation et sa texture :

Comment-Arrêter-votre-Addiction-au-Sucre-Définitivement - Santé d'Acier

C’est le même procédé qui est utilisé pour la cocaïne, le produit est transformé en poudre extrêmement fine pour être absorbé beaucoup plus rapidement dans le sang. (Je tiens à vous préciser que ce n’est pas mon domaine hein 😉 ?!)

Tout ce processus va donc permettre à l’aliment d’être digéré beaucoup plus vite, et donc, indirectement, d’en favoriser la surconsommation, pas bête les industriels 😉 .

Je vais vous donner un exemple, qui sera beaucoup plus parlant pour vous :

Un grand verre de [vrai] jus d’orange fait à peu près 4-5 oranges.

Vous serez d’accord avec moi pour dire que c’est très facile de boire un verre de jus d’orange, n’est-ce pas ?!

Mais essayez de manger 4 oranges entières, vous allez très vite voir la différence croyez-moi :).

Voilà ce qui se passe lorsque vous raffinez un aliment, vous enlevez tout sauf le sucre.

Le sucre est naturellement présent dans les fruits (fructose), mais ce qui le rend inoffensif, est la présence de fibres à l’intérieur.

Mais attention : 

Le fructose seul, comme celui utilisé par les industriels, est le sucre le plus dangereux pour votre santé, j’en parle dans la suite de cet article.

Ne sous-estimez la puissance de la Nature

La nature est tellement bien faite, qu’elle vous fournit, tout simplement, le poison (sucre) avec l’antipoison (fibres).Depuis des milliers d’années, l’espèce humaine consomme du sucre dans leur état naturel sans être malade, mais pas les mêmes proportions que nous aujourd’hui, sachez-le 😉 .

 

De combien de sucre avez-vous réellement besoin ?

Beaucoup de personnes se posent souvent la question de combien de sucres, notre corps a besoin, pour être en bonne santé, je me suis également beaucoup posé la question à l’époque, on voit tout type de réponse à cette question.

Alors, je vais être très clair avec vous, retenez ceci :

VOUS N’AVEZ ABSOLUMENT PAS BESOIN D’AJOUTER DU SUCRE DANS VOTRE ALIMENTATION

Le sucre n’est absolument pas un nutriment essentiel à votre corps, car il peut très bien en faire à partir d’autres nutriments, à la différence du gras et des protéines que votre corps ne peut fabriquer seul.

Donc vous l’aurez compris, si vous êtes dans une optique de perte de poids, consommer toujours plus de sucres, ne va jamais vous faire brûler des graisses.

Une personne en bonne santé doit avoir une glycémie, à jeun, entre 80 et 110 mg/dl, donc vous avez besoin de seulement 5 g de sucre par jour, soit une petite cuillère pour tout le corps.

Or, selon l’ANSE, la moyenne de consommation de sucre des Français se situe entre 95 et 100 grammes par jour.

Sur une année, il y a donc une différence de 32 kilos, entre ce dont votre corps a besoin, et votre consommation réelle.

C’est énorme !!

De combien de sucres raffinés avons-nous besoin - Santé d'Acier

Les types de sucres

« Ne mange pas ce que ta grand-mère ne reconnaîtrait même pas comme étant de la nourriture »

Michael Pollan

Les glucides sont composés de sucres.

Il existe deux types de sucres, dont vous avez déjà peut-être déjà entendu : les sucres simples et les sucres complexes.

Les sucres simples sont composés soit d’un seul sucre (monosaccharides) ou d’eux (disaccharides).

Par exemple : les fruits, le sucre de table, le miel, etc.

Lorsqu’il y en a beaucoup plus, et qu’il forme une longue chaîne (polysaccarides), le sucre est dit complexe.

Par exemple : les céréales, les légumes, le riz, etc.

On entend très souvent des personnes dirent que les sucres complexes sont meilleurs car, du faite de leur « complexité », ils sont digérés plus lentement par votre corps.

C’est complètement faux, par exemple, le pain blanc est un sucre complexe qui est digéré très rapidement, augmente élevé le niveau de votre glycémie, et conduit à un pic d’insuline presque autant qu’une canette de soda, donc vous l’aurez compris, c’est encore une légende urbaine 😉 .

Dans cet article, on s’intéresse surtout au sucre simple, mais certains types de sucres complexes peuvent être tout aussi dangereux pour votre santé, donc j’en ferais un article dédié.

Le sucre de table (sucrose ou saccharose) est composé de 50 % de glucose et 50 % de fructose (le sucre du fruit).

Pour résumer :

Tous les types de sucre - Santé d'Acier

Le Fructose, le sucre le plus dangereux pour votre graisse abdominale

Dans les régimes pour perdre du poids, il est très souvent recommandé de consommer des aliments à faible indice glycémique pour limiter l’impact sur votre niveau de sucre sanguin, votre insuline, et donc, votre santé.

Or, le fructose a un indice glycémique bas, à la différence de son indice insulinique, ce qui peut donc tromper pas mal de personnes, en rendant inoffensif un produit qui est très loin de l’être.

C’est quoi le Fructose ?

Le fructose est un sucre simple, comme vu plus haut, qui se trouve naturellement dans les fruits.

Mais le fruit n’est pas pour autant dangereux pour votre santé, car, votre consommation journalière de fructose se situe entre 15-20 grammes par jour, ce qui est trop peu pour que cela soit dangereux.

Le problème c’est qu’un autre type de produit a été développé par les industriels, depuis les années 60 : le sirop de fructose!

Plusieurs produits industriels en contiennent, sous plusieurs appellations, j’en cite certaines d’entre elles dans mon article, sur les étiquettes alimentaires, où je décortique plus d’une vingtaine de produits industriels de votre quotidien.

Pourquoi les industriels l’utilisent ?

Pendant des années, le sucre utilisé par les industriels était le sucrose (sucre de table), qui est transformé à partir de la canne à sucre et/ou de la betterave.

Les industriels ont décidé d’utiliser une alternative beaucoup moins chère à produire : le sirop de fructose !

C’est un sucre qui est transformé, le plus souvent, à partir du maïs, et enrichi en fructose.

Il présente plusieurs avantages par rapport au glucose :

  • Il est liquide, donc s’incorpore très bien
  • Il empêche les brûlures de congélation
  • Il est plus sucré que le glucose
  • Il a une excellente conservation
  • Il garde le pain moelleux
  • Et surtout, il a un indice glycémique bas

Pourquoi le Fructose est le sucre le plus dangereux pour votre santé ?

Le sirop de fructose est dangereux pour votre santé, et votre graisse abdominale, et ce pour plusieurs raisons :

Premièrement, comme vous vous en doutez, le sirop de fructose est beaucoup trop riche en sucre, de plus, il est dépourvu de nutriments, à la différence du fruit qui, lui, est accompagné d’eau, de fibres, de vitamines et de minéraux.

Deuxièmement, il est extrait le plus souvent à partir de maïs, de qualité médiocre, et le plus souvent transgénique.

Mais tout cela vous le savez déjà, mais ce n’est pas le pire !

Ce que beaucoup de personnes ignorent, c’est que le glucose, et le fructose ont des effets totalement différents dans votre corps, lorsqu’ils sont consommés.

Presque toutes les cellules de votre corps peuvent utiliser le glucose pour se fournir en énergie, mais aucune cellule n’a la capacité d’utiliser le fructose dans son état brut.

Le glucose a besoin d’une hormone, l’insuline, pour une régulation et une absorption maximale, à la différence du fructose.

Je m’explique :

Une fois que le fructose est consommé, il subit le même traitement que tous les produits toxiques, tout comme l’alcool, il n’y a que votre foie qui peut le synthétiser.

Là où le glucose est dispersé dans tout votre corps à travers votre sang, sous forme d’énergie, le fructose, lui, cible directement votre foie tel un missile guidé.

C’est dans le foie qu’il sera transformé rapidement, en glucose et glycogène.

Ce qui veut dire que le fructose en trop grande quantité est aussi toxique que l’alcool pour votre santé.

Quels sont les risques ?

Un niveau de fructose trop élevé va exercer un stress beaucoup trop important pour votre foie, qui est le seul à pouvoir le gérer.

Le problème, c’est qu’un trop haut niveau de fructose va vous causer énormément de gras au niveau du foie, donc accentuer votre prise de graisse abdominale.

Mais ce n’est pas le pire :

Un foie gras augmente vos chances de développer de la résistance à l’insuline, donc vous aurez un risque accru de développer de l’obésité, et un diabète de type II. 

Ce que disent les recherches scientifiques ?

Une expérience avait déjà été réalisée dans les années 80, et celle-ci a montré que le fructose, causé bien une résistance à l’insuline chez des humains.

Des sujets en bonne santé ont reçu 1000 calories par jour de glucose ou de fructose.

Le groupe qui avait pris du glucose n’a montré aucun impact significatif sur l’insuline.

Tandis que le groupe de personnes qui avait consommé du fructose a montré une augmentation de 25 % de leur sensibilité à l’insuline, après seulement 7 jours.

Une autre étude a été réalisée en 2009, et celle-ci, a montrée qu’il était possible de transformer des sujets en bonne santé en sujets prédiabétique juste avec du fructose, en seulement 8 semaines.

Je vous laisse imaginer ce qu’il se passerait sur 10 ans…

Donc ce qu’on peut conclure de ces deux études, c’est qu’un excès de fructose cause de la résistance à l’insuline en 6 jours, et un stade de prédiabéte, en 8 semaines !

Si cela vous intéresse d’en savoir plus sur les méfaits du sucre, je vous invite vivement à regarder cette conférence géniale du célèbre professeur Robert H. Lustig, professeur américain en pédiatrie, et auteur du best-seller Fat Chance ( super bouquin au passage que je vous recommande 😉 ).

Cette vidéo a été vue plus de 8 millions de fois, c’est énorme, mais il vaudrait mieux ne pas être pressé parce qu’elle dure quand même plus d’1 heure 🙂 .

Elle est en anglais, mais vous pouvez activer les sous-titres, si vous ne comprenez pas 😉 .

Où trouve t-on le sirop de fructose ?

C’est simple, le sirop de fructose se trouve dans la plupart des produits transformés que l’on trouve dans le commerce, comme : les pizzas, les soupes, le pain, les gâteaux, les sauces, les céréales de petit déjeuner, les sodas, les produits « minceur » (oui, vous avez bien lu 🙂 ), etc.

Les industriels l’utilisent le plus souvent possible étant donné son faible coût, et comme vous savez bien dans ce domaine : « business is business », votre santé c’est accessoire 😉 .

Regardez bien la liste des ingrédients des produits que vous achetez, celle-ci est beaucoup plus importante que les valeurs caloriques, et ne comptez pas sur les industriels pour faire ce travail à votre place, croyez-moi, votre corps vous en remerciera.

Si vous ne voulez plus vous faire avoir, n’hésitez pas à aller voir mon article sur la lecture des étiquettes pour devenir un vrai détective, et vous assurer une santé d’acier 😉 .

Je pense qu’en lisant cet article, vous avez pris conscience que le sucre est très mauvais pour votre perdre de graisse, et votre santé, parce que l’un ne va pas sans l’autre.

Mais est-ce que cela veut dire que vous devriez les remplacer par des sucres artificiels ?

C’est une très mauvaise idée !

Faut-il se rabattre sur les édulcorants ?


Pour ne pas que l’article soit trop long, je vais en parler brièvement.

Les édulcorants sont très à la mode du fait de leur faible teneur en calories, ce qui les rends soit disant « efficaces » pour perdre du poids.

Je pense que compter ses calories est une grosse connerie, qui est faite par énormément de personnes, j’ai d’ailleurs écrit un article complet à ce sujet, appuyé par une multitude de recherches scientifiques.

Ce qui vous fait prendre du poids n’est pas la calorie, mais l’insuline.

Ça se saurait, je pense, si les édulcorants étaient bons pour votre santé et votre perte de graisse, leur consommation ne fait qu’augmenter au même titre que l’obésité, il n’y a pas besoin de chercher plus loin.

Pour le prouver :

L’Agence américaine contre le Cancer a réalisé une enquête auprès de 78 694 femmes, pour leur demander si les édulcorants artificiels avaient un effet bénéfique sur leur perte de poids.

Voici les résultats :

L’enquête a montré que les édulcorants artificiels n’avaient eu aucun impact sur leur perte de poids.

Mais le pire, c’est que l’effet inverse se produit.

Les édulcorants artificiels leur ont fait prendre du poids pour la plupart d’entre elles.

Une autre étude a été réalisée par le Dr Sharon Fowler, de l’Université « Health Sciences Center » de San Antonio au Texas, sur 5158 adultes durant 8 ans.

Elle a découvert qu’au lieu de réduire l’obésité, ces édulcorants artificiels en augmentent le risque de 47 %.

Les édulcorants ont une faible valeur calorique, mais un haut index insulinique, il n’y a donc aucun intérêt à les utiliser mises à part renforcer votre addiction, plomber votre perte de graisse et être en mauvaise santé.

N’oubliez pas que l’aspartame, le sucralose ou même l’acésulfame potassium, pour ne citer qu’eux, sont des produits chimiques avec tous les dangers que cela comporte.

Sachez que

ce n’est pas parce que vous ne ressentez pas les méfaits immédiatement que le sucre est bon pour votre santé, vous savez, manger de la colle non plus ne va pas vous tuer immédiatement, est-ce que cela veut dire que c’est bon pour votre santé ? Vous avez la réponse 🙂 . 

Comment arrêter le sucre pour être en bonne santé ?

J’espère vous avoir convaincu d’arrêter le sucre, si c’est le cas, je suis fière de vous :).

Si vous avez lu mon histoire, vous savez que j’ai moi-même été addict aux bonbons acides pendant de nombreuses années, ce qui a eu un gros impact négatif sur ma santé, et c’est ce qui m’a contraint à trouver des solutions pour me reprendre en main.

Si j’ai réussi à m’en débarrasser, j’ai grand espoir que vous y arriverez également :).

Aujourd’hui, je vais partager avec vous, les conseils qui m’ont permis d’arrêter le sucre définitivement et d’être en bien meilleure santé.

Comme disent les fumeurs :

« Il est impossible de savoir à quoi votre vie aurait ressemblé sans la cigarette, avant que vous arrêtiez, à votre tour, définitivement. »

Pour vous, c’est la même chose, si vous ne vous en éloignez pas assez longtemps, que ce soit durant quelques semaines, ou même quelques mois, vous ne saurez jamais concrètement comment votre corps aurait réagi, et les bienfaits que vous pourriez en tirer.

Mes 9 conseils pour arrêter le sucre définitivement 

1. Prenez conscience des dégâts

Pour prendre la décision d’arrêter le sucre, il faut, avant tout, que vous sachiez pourquoi vous le faites.

Sinon vous allez très vite être tenté de replonger, et tous vos efforts n’auront servi à rien.

Si votre objectif est de perdre du gras et/ou de vivre plus longtemps en meilleure santé, ça passe obligatoirement par une absence de sucre ajoutée, et une alimentation équilibrée.

Vous devez réalisez que le sucre est un poison, au même titre que toutes les autres drogues que vous connaissez déjà, il peut ruiner votre santé, et celles de vos enfants.

Prenez donc conscience de ce que vous infligez chaque jour à votre corps lorsque vous consommez ces produits transformés, et à ce à quoi vous vous exposez.

Visualisez ce qu’il se passe dans votre corps lorsque vous consommez ce type de produit toxique.

Retenez ceci :

Lorsque vous consommez du sucre raffiné, vous échangez un peu plus de goût contre un peu de votre santé.

2. Faites le ménage dans votre cuisine

La première source de tentation se trouve avant tout chez vous, retirez de votre cuisine tout ce qui sort d’un laboratoire, en commençant par le sucre de table dont vous n’avez pas du tout besoin.

À la place, achetez des fruits, des légumes, des épices (pour donner plus de saveurs à vos plats), des viandes, des poissons, des oeufs, des extraits, des herbes aromatiques, des graines, du quinoa, du riz sauvage, des fruits oléagineux, etc.

C’est ce qui devrait constituer la base de votre alimentation.

Il existe un nombre incalculable de recettes saines et gourmandes sur internet, qui vous montreront que l’on peut très bien se faire plaisir en prenant soin de sa santé 😉 .

3. Ne remplacez pas le sucre par du sucre

Arrêter le sucre raffiné, ne veut pas dire que vous devez vous rabattre sur des édulcorants artificiels, ils sont tout aussi dangereux et vous n’allez faire que renforcer votre addiction.

Or, ce dont vous avez besoin c’est d’au contraire, vous tenir éloigné de tout sucre ajouté pour réhabituer vos papilles gustatives au vrai goût des aliments naturels.

Bien entendu, dans cet article, je parle uniquement du sucre raffiné, mais les céréales raffinées sont tout aussi dangereuses pour votre santé, mais j’en parlerais dans un prochain article.

4. Devenez un(e) expert(e) des étiquettes alimentaires

Vous serez étonné d’apprendre que le sucre se trouve dans 99 % des produits industrialisés que vous trouvez en supermarché, mais il est caché sous plusieurs formes.

Donc, si vous souhaitez arrêter de vous faire avoir par les industriels, il va falloir apprendre à lire les étiquettes des produits que vous achetez.

Comme moi, vous allez très vite vous rendre compte que c’est le parcours du combattant pour trouver des produits sans sucre, au point de rester des heures à tourner dans les magasins.

Si vous le souhaitez, j’ai écrit un article complet pour vous apprendre à lire les étiquettes alimentaires dans lequel je décortique près d’une vingtaine de produits de votre quotidien, cela vous fera gagner un temps fou.

5. Mangez plus d’aliments naturels

Ce qui vous pousse, le plus souvent, à avoir envie de sucre, c’est la faim.

En effet, vous avez plus de chance de vous envoyer un cheese-cake le ventre vide que le ventre plein.

Alors, je vous conseille de consommer des aliments naturels complets, pour stimuler plus rapidement vos hormones de satiété, grâce aux nutriments présents dans ces aliments, notamment le gras, les protéines, et les fibres.

D’ailleurs les bonnes graisses, se digérant plus lentement, vous « caleront » l’estomac plus rapidement, en plus de favoriser votre perte de graisse grâce à leur faible impact insulinique.

La nature est tellement bien faite, qu’elle vous empêche de manger plus que ce dont vous avez besoin.

6. Limitez-vous à trois repas par jour

Une erreur très souvent commise, est de manger 4 ou 5 repas par jour, avec 3 repas principaux, une collation et/ou goûter.

C’est une erreur parce que votre corps n’est pas fait pour manger toute la journée, comme je l’explique dans mon article sur le jeûne pour maigrir.

Pendant des milliers d’années, l’espèce humaine n’a mangé que 2-3 repas par jour, voire même 1 fois, durant les périodes où la nourriture se faisait rare.

Faites-en de même, pour éviter les occasions de manger « sucré ».

Pour se faire, occupez bien vos journées entre vos repas, en faisant des choses qui vous passionnent, parce que l’ennui amène à la consommation de sucres.

7. Écoutez votre corps, et mangez à votre faim

Vous connaissez l’histoire  des calories ?

OK, alors prenez-la, mettez-la dans une boîte, et jetez-la dans le Kilimandjaro :), je ne veux plus en entendre parler, c’est, pour moi, une des plus grosses conneries du 21e siècle 😉 !

Une bonne fois pour toute, manger à votre faim, si vos aliments sont sains, et que vous mangez équilibré, vous ne risquez rien du tout.

Manger ce que la Nature nous offre est un plaisir, ce n’est pas censé être une souffrance, télécharger mon guide sur les erreurs à ne pas commettre pour perdre de la graisse, à l’intérieur se trouve une liste complète d’aliments sains, trouvez ce que vous aimez, et confectionner vos futurs plats sains et gourmands ;).

8. Vous pouvez très bien manger sucré et sain

Non, ne rêvez pas, je ne vais pas vous dire de vous faire « plaisir » en mangeant des produits toxiques de temps en temps 😉 .

D’ailleurs, je n’aime pas ce fameux terme, « se faire plaisir », qui sous-entends que manger des aliments sains revient à manger des aliments sans goût et souffrir toute sa vie.

Alors je vais être honnête avec vous, je dois être la personne en souffrance la plus heureuse au monde 🙂 .

Plus sérieusement, comme je vous ai dit dans l’article, le problème ne vient pas du sucre, mais de sa transformation. Vous pouvez très bien consommer des aliments au goût « sucré », sans pour autant que cela soit nocif pour votre santé.

Par exemple : les fruits frais, les fruits secs, la betterave, les patates douces, le potiron, le miel, le chocolat noir à 80 %, la cannelle, le vinaigre balsamique, les oignons rouges, etc.

Tous ces produits sont naturellement sucrés, et bons pour votre santé.

Bon je reconnais que c’est un peu moins glamour qu’un Brownie au chocolat, mais pour vous rassurer, sachez que vous pouvez faire toute sorte de pâtisseries en utilisant des alternatives plus saines, pour remplacer le sucre, vous aurez juste à utiliser de l’extrait de stévia, du miel, ou bien des dattes, pour avoir un goût à peu près similaire sans les inconvénients 🙂 .

9. Allez-y progressivement

Le dernier conseil que je pourrais vous donner c’est d’y aller par étape, exactement comme j’ai fait.

J’ai commencé par enlever de mon alimentation ce dont je pouvais me passer facilement, j’ai enlevé le sucre du thé et du café, ensuite arrêter les céréales de petits déjeuners, et j’ai gardé le meilleur pour la fin, les bonbons 😉 .

Ca m’a pris 6 mois au total pour m’en débarrasser, ce qui m’a fait persévérer, c’est les nombreux bénéfices sur ma santé que j’ai ressentie assez vite, on ne s’en rend compte qu’une fois que l’on vit sans, faites le test, vous allez voir 😉 .

Allez-y par étape, chaque semaine, ou mois, enlevez une chose après une autre, pour ne pas brusquer vos habitudes, et être frustré.

Les avantages à arrêter le sucre dès maintenant

Les 6 avantages à arreter le sucre - Santé d'Acier

Le Mot de la Fin

Au début, il est possible que les aliments vous paraissent insipides et sans goût, c’est normal.

Une fois que vous allez redécouvrir le vrai goût des aliments naturels, il faut quelques mois pour s’y adapter, vos papilles gustatives vont redevenir, tout comme moi, beaucoup plus sensibles, au point, de tout trouver beaucoup trop sucré, et c’est un bon indicateur 🙂 .

Croyez-moi, le jeu en vaut vraiment la chandelle, vous n’allez pas le regretter.

Mon Expérience

Arrêter le sucre a été, pour moi, la décision la plus compliquée, mais aussi la meilleure décision que j’ai eu à prendre dans ma vie.

Cette décision a été pour moi le déclic, parce que c’est à partir de ce moment là, que tout a commencé, et que toutes mes habitudes ont été chamboulées, c’était dur, mais je ne le regrette pas du tout.

Votre santé, c’est ce que vous avez de plus chère, ne la gâchez pas avec du « plaisir » éphémère qui vous détruit de l’intérieur, pour finir avec des regrets.

Je suis conscient que nous allons tous mourir de quelque chose, mais moi j’ai fait le choix  de respecter le corps qui m’a été confié, pour vivre le plus longtemps possible en meilleure santé.

Ce qu’il faut savoir c’est qu’aujourd’hui, nous vivons de plus en plus longtemps, mais en moins bonne santé.

Nous développons des maladies beaucoup plus jeunes qu’avant, donc nous souffrons beaucoup plus longtemps.

À quoi bon vivre plus longtemps pour vivre la moitié de sa vie dans la souffrance ? Moi j’ai fait un autre choix, et j’ai crée ce blog pour vous inciter à faire la même chose.

C’est une chance qui nous a  été donnée de vivre, à travers ce blog, je veux partager avec vous mon expérience et ma philosophie, pour vous aider à faire les bons choix, pour que vous puissiez profiter pleinement de votre vie, et de vivre la vie saine, heureuse et épanouie que vous méritez :).

Sur ce, j’espère que cet article vous a plu, et je vous dis à très bientôt pour de nouvelles aventures 🙂 .

Je peux vous demander un service ?

 Si vous avez aimé cet article, j’apprécierais beaucoup que vous le partagiez :).

Je sais que bon nombre d’entre vous ne le feront pas, en pensant qu’un simple partage de plus ne changera rien, mais croyez-moi cela m’aidera grandement à faire connaître mon blog :).

Merci beaucoup de votre soutien ;). 

 

Maintenant, c'est à vous de jouer !

Qu’avez-vous pensé de cet article ?

Êtes-vous accro au sucre ?

Avez-vous pu vous débarrasser ?

Si non, quelles sont les actions que vous allez mettre en place dès demain pour stopper votre addiction ?

Dites-moi tout en me laissant un commentaire ci-dessous, je serais ravi de vous lire, et de vous y répondre.

Comment arreter le sucre définitivement sans frustration- Santé d'Acier
9 astuces pour arreter le sucre définitivement- Santé d'Acier
Les meilleurs solutions pour arreter le sucre-santé d'acier
Hakim Saber
 

Hello :), moi c'est Hakim, je suis un passionné de nutrition et le fondateur du blog Santé d'Acier ;). C'est un blog où j'aide les personnes à perdre du poids, et à retrouver santé et bien être au naturel, en m'inspirant du style de vie de nos ancêtres :).Si vous me cherchez, en ce moment, je dois être encore en train d'écrire un article bien long comme un jour sans pain ;). Tout cela pour seul objectif de réveler à votre corps son vrai potentiel, rien que ça ;)

Cliquez ICI pour commenter l’article 72 commentaires