Le jeûne intermittent : La solution ultime Anti-Stagnation pour une perte de poids rapide et durable

Si vous êtes atteint(e) de l’effet Yoyo, si vous stagnez dans votre perte de poids et/où que vous soyez en surpoids depuis quelques années, il y a de très fortes chances pour que vous soyez atteinte de résistance à l’insuline.…
Comment vaincre la stagnation et perdre du poids grace au jeune intermittent pour maigrir - sante dacier

Vous souhaitez maigrir, votre santé n’est pas votre priorité, et vous désirez juste voir votre poids descendre sur la balance, et ce, quelles qu’en soient les conséquences ?

OK… Alors j’ai une bonne nouvelle à vous annoncer : il n’y a rien de plus facile, vous devez juste faire un régime ! 

« Hakim, t’es sûre que ça va, ou t’es devenu schizo ?! »

Non, je vous rassure, tout va bien 😊. 

C’est vrai…

Tous les régimes fonctionnent sur le court terme… 

Mais aucun ne fonctionne sur le long terme ! 

C’est la stagnation et/ou l’échec de votre perte de poids assurée !

QUOI ?!!!! Mais pourquoi ?

Parce que TOUS tiennent le même discours, et se basent sur le même principe vieux de 50 ans :

« Pour perdre du poids, vous devez juste manger moins, et bouger plus »

Vous n’avez pas pu passer à côté de ce discours, car il est tenu par tous, que ce soit les autorités, les coachs, les nutritionnistes, les médecins, les diététiciens, et j’en passe. 

Mais le problème, c’est que ce principe ne fonctionne que dans l’imaginaire des gens !

Pour s’en rendre compte, il n’y a qu’à voir les chiffres, et l’évolution de l’obésité en France depuis 50 ans, pour se rendre compte qu’il y a un sérieux problème. 

Mais voici un cas concret : 

Il y a une émission de télé américaine qui s’appelle « The Biggest Loser’.

Le principe de cette émission est simple : 

Tous les participants sont en surpoids, ou obèses, et celui ou celle qui perd le plus de poids remporte la somme de 250 000 $.

Bon libre à vous de vous faire votre propre opinion sur cette émission, mais ce n’est pas le plus important 😊. 

Ce qu’il faut savoir c’est que dans cette émission, les participants doivent baisser leurs calories, tout en augmentant leur activité physique. 

Résultat : la plupart ont réussi à perdre du poids, c’est génial 🙂 !

Du moins jusqu’à que leur corps leur fasse payer…

Quelque temps après l’émission, le drame !

Selon les résultats d’un sondage, publié dans le New York Times, TOUS les participants ont repris le poids perdu juste après.

D’où vient le problème avec ces régimes ?

Tous ces régimes oublient une chose importante : le facteur temps !

Comme je vous l’explique dans mon guide complet pour perdre du poids, le timing de vos repas est tout aussi important que votre repas en lui-même. 

De plus, vous ne traitez pas le surpoids, et l’obésité de la même manière, que vous soyez en surpoids depuis 6 mois ou 20 ans. 

Si vous avez beaucoup de poids à perdre, et/ou que vous êtes en surpoids depuis longtemps, il y a de très fortes chances pour que vous fassiez de la résistance à l’insuline. 

Et dans ce cas, l’alimentation seule a de fortes chances de ne pas être suffisante. 

Mais ne vous inquiétez pas, à chaque problème, sa solution, et dans le cas de la résistance à l’insuline, la solution redoutable s’appelle : le jeûne !

Dans ce guide en acier trempé, qui s’avère de nouveau passionnant, je vous explique pourquoi vous devez absolument jeûner, que ce soit dans une optique de perte de poids, ou de santé en général, et comment le pratiquer pour passer votre transformation à la vitesse supérieure.

Voici le programme d’aujourd’hui : 

Alors… heureux ?! 😃

Croyez-moi, après avoir lu cet article, le jeûne n’aura plus aucun secret pour vous, et vous en saurez plus que 99% des personnes à son sujet. 

Vous n’avez pas le temps de tout lire maintenant ?

Aucun problème ! Téléchargez gratuitement cet article au format PDF en cliquant sur le bouton ci-dessous 😉 :  

C’est quoi le jeûne ?

À l’heure où j’écris ces lignes, nous sommes en pleine période de ramadan, donc quelle meilleure période pour vous en parler hein ? 😊. 

Si vous demandez à 10 personnes ce qu’est le jeûne, il est très probable que vous ayez la même réponse : c’est s’affamer !

Moi-même j’avais exactement la même réponse. 

Lorsque j’étais encore hésitant à jeûner, j’étais persuadé que j’allais mourir de faim, que mon corps ne s’y adapterait jamais, et que j’allais tomber de fatigue.

Je vous rassure, c’est une réaction tout à fait normale.

Énormément d’idées préconçues existent au sujet du jeûne, mais vous verrez que ces informations proviennent très souvent des mêmes sources 😉. 

Jeûner, ce n’est pas la famine, car à la différence de celle-ci, c’est s’abstenir volontairementde manger pour des raisons spirituelles, de santé, ou autre, dans une période prédéfinie à l’avance. 

Le terme « intermittent », qui y est souvent associé, veut tout simplement dire que vous allez cycler vos journées, avec des périodes où vous allez manger, et des périodes vous n’allez rien mangez. 

Avant tout, laissez-moi clarifier certaines choses au sujet du jeûne : 

  • Non, ce n’est pas un nouveau truc à la mode !
  • Non, ce n’est pas un nouveau régime à la con !
  • Non ce n’est pas quelque chose d’étrange, ou d’inhumain !
  • Non, ce n’est pas non plus une pratique de sauvage masochiste 😃 !

Cette pratique est utilisée depuis des milliers d’années par différents peuples aux quatre coins du monde, et même par les animaux durant les périodes d’hibernation.

Il n’y a donc rien de nouveau à jeûner, et rien n’a été inventé ! 

Et dernière chose, le jeûne n’est pas suicidaire ! 

Vous n’allez pas mettre votre corps en mode d’autodestruction, loin de là…

À l’époque de nos ancêtres du Paléolithique, et au risque de vous surprendre, les supermarchés n’existaient pas !

Wouah c’est dingue 🙂 !

Plus sérieusement, la nourriture n’était pas en abondance comme elle l’est de nos jours. 

Il y avait des périodes de l’année (en hiver surtout) où la nourriture se faisait rare, donc le corps a évolué en ce sens en s’y adaptant, c’est ce qui a permis la survie de l’espèce 😊. 

Vous jeûnez chaque jour sans même vous en rendre compte. 

– Que ce soit entre vos repas, si vous mangez 3 repas par jour comme je vous le recommande, et non pas 26 comme certains peuvent vous le conseiller 😃 ! 

– Où que ce soit lorsque vous dormez, entre votre dîner et votre petit déjeuner, vous êtes dans une phase de jeûne.

Je ne sais si vous vous êtes déjà posé la question, mais le terme « déjeuner » veut littéralement dire le repas qui rompt le jeûne, tout comme en anglais d’ailleurs. 

Le terme « breakfast », si vous le décomposez, vous obtiendrez le mot break (casser) et fast (jeûne).

Ce qui vous montre bien que cette pratique est aussi vieille que le monde, mais qu’elle a été malheureusement perdue, comme beaucoup de bonnes pratiques d’ailleurs…

Le jeûne, une pratique encore (trop) peu répandue

La question que l’on pourrait se poser maintenant, c’est pourquoi le jeûne, aussi connu soit-il, est encore peu répandu ? 

Le jeûne est une technique vieille de dizaines de milliers d’années qui a été oubliée. 

Si vous remarquez bien, il n’y a pas beaucoup de livres qui traitent du sujet, très peu de sites en parlent, cette pratique est quasi inexistante dans les journaux, ou dans les magazines. 

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi ? 

C’est ce qu’on appelle la puissance du lobby industriel, qui a réussi à transformer peu à peu vos habitudes, et à changer la vision que vous aviez du jeûne, pour vous en éloigner définitivement. 

Le même procédé utilisé que pour l’intrônation du sucre raffiné, avec le changement dans vos habitudes alimentaires, et notamment dans la composition de votre petit déjeuner. 

Au lieu d’être vu comme une technique de purification physique et spirituelle, le jeûne est vu comme une technique de barbare qui fait peur, et qui doit être évité à tout prix pour ne pas vous mettre en danger. 

Or, le vrai danger se trouve surtout dans le manque à gagner pour les industriels, dans cette pratique. 

Et à vrai dire c’est logique quand on y repense. 

Le jeûne est mauvais pour le business, que ce soit pour les industriels, ou pour les laboratoires pharmaceutiques ! 

Comment vendre des produits (de merde) à une personne qui ne mange pas ? 

Comment vendre des cachetons (toxiques) à une personne en bonne santé ? 

Le début du lavage de cerveau a donc commencé. 

Le procédé est toujours le même, le jeûne n’en fait pas exception : 

On décrédibilise des idées ancrées, on fait des annonces dans les médias, on finance de fausses études, on paye des médecins, on organise de fausses interviews, témoignages, on finance des leaders d’opinion, etc. 

La formule complète : entrée/plat/dessert 🙂

Vous n’auriez pas pu passer à côté d’une de ces phrases :

« Vous devez toujours prendre un petit déjeuner, parce que c’est le repas le plus important de la journée »

« Prenez des goûters entre vos repas pour avoir de l’énergie tout au long de la journée »

« Vous ne devez surtout pas dormir le ventre vide, sinon vous allez avoir faim durant la nuit »

« Vous ne devez jamais rater un seul repas sinon vous allez avoir des carences »

Et j’en passe, parce qu’il y en a encore beaucoup d’autres, et même au sujet du jeûne d’ailleurs, mais je vous en parlerais un plus loin dans cet article 🙂 !

Bien entendu, comme vous vous en doutez bien, toutes les phrases citées plus haut, que l’on voit partout dans les journaux, magazines, les livres, à la télé, ne sont que des conneries qui se basent que sur du vent. 

Elles ont été créées de toute pièce pour vous tromper, en créant l’illusion qu’ils sont absolument vrais, et scientifiquement prouvées, sans aucun doute à avoir. 

Mais bon si vous me suivez, à travers ce blog, vous savez que je suis loin d’être du genre à accepter des idées préconçues au sujet du corps humain, sans en comprendre le fonctionnement ni la logique qu’il y a derrière, et je vous invite vivement à en faire de même. 

Retenez bien ceci :

Il n’y a aucune étude sérieuse qui montre quelconque lien entre une prise d’aliment constante, et une bonne santé, par contre il y a énormément d’études qui montre l’effet inverse, dont celle-ci.

Mais avant de vous parler des bienfaits du jeûne, et pour mettre à mal toutes les conneries que l’on entend à son sujet, voyons déjà les différentes idées reçues qui circulent depuis longtemps sur le jeûne. 

Les 4 plus grandes idées reçues sur le jeûne

Une autre raison qui vous a peut-être poussé à ne pas adopter le jeûne, c’est le nombre d’idées reçues que l’on entend à son sujet. 

Et Dieu seul sait qu’il y en a un paquet, j’y ai moi-même longtemps cru ! 

J’en ai sélectionné 4 qui sont, à mes yeux, celles que l’on entend le plus souvent :

1. Le jeûne vous met dans un mode « famine » 

Ne faites pas cette erreur de comparer un jeûne avec un régime hypocalorique (réduction des calories), ce n’est pas du tout la même chose. 

La plupart des personnes qui font ces types de régimes se sentent souvent fatiguées, ne se sentent pas bien, ont froid, ont faim, sont énervées, et j’en passe, du fait du ralentissement de leur métabolisme.

Je vous explique en détail d’ailleurs pourquoi dans cet article.

Donc logiquement, les personnes font la déduction que jeûner aura les mêmes conséquences, mais en puissance 10.

Bien heureusement, ce n’est pas le cas ! 

Votre corps ne désactive pas ses fonctions lorsqu’il jeûne, loin de là.

Il s’adapte, et change uniquement la source d’énergie : il n’utilise plus ce que vous mangez, mais plutôt les réserves stockées, et qui sont prévues pour combler le manque. 

Si le jeûne conduisait à une réduction du métabolisme, l’espèce humaine n’aurait pas survécu, car durant les longs hivers, très peu, voire pas du tout de nourriture était disponible. 

Imaginez, une baisse du métabolisme constante durant des semaines, voire des mois, aurait conduit à une faiblesse de plus en plus importante du corps.

Au point d’arriver à un stade où chasser, et même cueillir, aurait été quasi impossible 😊.

La vérité c’est que lorsque nos ancêtres jeûnaient, leurs métabolismes augmentaient, leurs corps utilisaient les réserves pour toutes les fonctions métaboliques, et pour leur permettre de trouver plus de nourriture. 

L’espèce humaine n’a pas été conçue pour avoir besoin de manger 3 repas quotidiens, et encore moins pour manger 5 ou 6 repas par jour.

Non, mais sérieux, votre corps n’est pas un réservoir qu’il faut remplir tout le temps et à tout prix pour fonctionner ! 

Pour appuyer mes dires, une étude a été réalisée dans le but de montrer l’effet d’un jeûne de 22 jours sur le métabolisme :

Résultat : 

  • Aucune baisse du métabolisme. 
  • La combustion des graisses a augmenté de 58 %
  • La combustion des glucides a baissé de 53 % 

Ce qui signifie que le corps a effectué la transition entre les deux stades. 

Une autre étude très intéressante a été réalisée avec un jeûne de 4 jours :

Résultat : 

  • Augmentation du métabolisme de 12 % 
  • Le niveau de noradrénaline, un neurotransmetteur qui prépare le corps pour l’action, a augmenté de 117 % 
  • Le niveau d’acides gras dans le sang a augmenté de 370 % 

Durant le jeûne, le métabolisme et les capacités athlétiques sont maintenus.

Changement-du-métabolisme-durant-un-jeune-Santé-dAcier-min

Zauner et al., « Resting Energy Expenditure in Short-Term Starvation Is Increased as a Result of an Increase in Serum Norepinephrine » 

Ne sous-estimez jamais la puissance, et l’intelligence du corps humain. 

La même chose se passe chez les animaux, durant la période d’hibernation, tout le gras accumulé durant la période d’abondance est fait pour survivre durant les moments d’abstinences.

Vous imaginez le quotidien des animaux s’ils devaient chasser 5 fois par jour pour se nourrir, c’est simple : ils ne feraient que manger toute la journée, et rien d’autre 😉 !

Une nouvelle fois, les industriels vous ont créé un besoin que vous n’avez pas pour enrichir leur porte monnaie.

Conclusion

Le Jeûne ne va pas vous fatiguer ni vous mettre dans un état d’urgence extrême, loin de là, il va vous garder vif et éveillé tout au long de la journée 😉

Je suis actuellement en train de jeûner en rédigeant cet article, et je peux vous assurer que je suis au meilleur de ma forme comme vous pouvez le constater en lisant cet article, et vous n’êtes pas au bout de vos surprises 😊. 

2. Le jeûne fait perdre du muscle

Avant de pratiquer le jeûne, et de comprendre les nombreux mécanismes du corps humain, ma plus grosse frayeur était de perdre du muscle. 

J’avais cette hantise de ne plus manger, et d’envoyer le signal à mon corps d’utiliser les muscles pour se fournir en énergie. 

Mais c’est complètement faux ! 

Les deux sources d’énergie principales du corps humain sont les sucres, ET le gras. 

Les muscles, eux, sont préservés jusqu’à ce que le corps n’ait plus d’autres choix que de les utiliser pour survivre. 

Ce qu’il se passera uniquement lorsque votre pourcentage de gras atteindra approximativement 4% chez les hommes et environ 10% chez les femmes. 

Pour vous donner une idée, voici ce que ça donne chez une femme et un homme  : 

body-fat-percentage-women-min
Source : https://www.builtlean.com/2012/09/24/body-fat-percentage-men-women/
body-fat-percentage-men
Source : https://www.builtlean.com/2012/09/24/body-fat-percentage-men-women/

Donc on sera d’accord pour dire que vous avez une assez bonne marge avant de perdre du muscle 😊. 

Lorsqu’on prend un peu de recul sur l’évolution de l’espèce, c’est tout à fait logique. 

Votre corps n’est pas bête : il sait très bien que vous avez besoin de vos muscles pour chasser et cueillir, donc pour vous nourrir, et il ne s’en passera qu’en dernier recours 😊. 

Pour le confirmer, une étude a été réalisée sur un jeûne alterné de 70 jours : 

Résultat : 

  • Réduction du poids corporel de 6 %
  • Réduction de la masse grasse de 11,4 %
  • La masse maigre (muscle et os) n’a pas bougé du tout 

Comme je vous ai dit dans le chapitre précédent, votre corps utilise le sucre (glucides) durant le repas, et durant un jeûne il bascule sur vos réserves de graisse.

Mais en aucun cas les protéines ne sont utilisées, comme le montre ce graphique sur l’oxydation des nutriments durant une période d’abstinence alimentaire : 

Oxydation-des-protéines-durant-le-jeûne-2-Santé-dAcier
Source : “Source: McCue, ed., Comparative Physiology of Fasting, Starvation, and Food Limitation.

Ce qui veut dire que votre corps fait tout pour conserver votre masse musculaire, et pour cela vous devez garder une activité physique régulière, même lorsque vous jeûnez.

Les muscles sont des tissus fonctionnels pour votre corps, et ils ne sont pas faits pour être stockés sous forme d’énergie. 

De plus, le jeûne est un des stimulants les plus puissants de l’hormone de croissance, comme le montre cette étude, ainsi que celle-ci.

Il a été prouvé que l’augmentation de cette hormone permettait le maintien de la masse musculaire, et la combustion des graisses

Plus vous jeûnez, et plus cette hormone augmente : 

Niveau-dhormone-de-croissance-durant-un-jeûne-4-Santé-dAcier

Mais plus vous manquez d’hormone de croissance, et plus votre risque de perdre du muscle augmente. 

Une étude a montré que prendre des médicaments réduisant l’hormone de croissance augmentait de 50 % l’oxydation des protéines sur des sujets. 

Durant un jeûne prolongé, seulement les graisses sont utilisées comme le montre le compte rendu de cette étude après un jeûne de 70 jours. 

Conclusion

Pour résumer, retenez que votre corps utilise vos nutriments dans cet ordre :

Ordre des sources d'énergie du corps - Santé d'Acier

3. Le jeûne conduit à la faim, et à la surconsommation

L’autre jour, je suis tombé sur un article qui m’a littéralement fait bondir de ma chaise 😊.

Cet article recommandait de ne surtout pas manquer un repas, au risque sinon d’avoir très faim, et donc de compenser sur votre prochain repas…

Ce qui réduira à néant vos chances de perdre du poids…

(Vous l’avez encore sur vous votre boite à conneries ? 😃)

OH SACRILÈGE !!!

Bien entendu, comme vous vous en doutez bien, c’est encore des conneries sorties d’une autre galaxie ! 

En jeûnant, vous allez réduire considérablement votre sécrétion d’insuline, qui est grandement liée à l’hormone de la faim.

C’est pour cela que la consommation de sucres et céréales raffinées vous garantit d’avoir de nouveau faim en un laps de temps record. 

Vous aurez probablement faim les premiers jours, le temps que votre corps s’y adapte, puis votre sécrétion de Ghréline (l’hormone de la faim) se stabilisera.

Ce qui veut dire que plus vous jeûnez, et moins l’appétit se fera ressentir !

L’effet sera encore plus fort si vous avez une alimentation pauvre en sucres et céréales raffinées, et riche en bonnes graisses à côté, comme je le recommande. 

C’est tout le contraire : plus vous mangez, et plus votre faim se fera ressentir. 

Encore plus si vous avez une alimentation riche en sucres et céréales raffinées. 

Cela aidera également votre corps à se rééquilibrer en ressentant mieux lorsqu’il a besoin de manger. 

Si vous prenez du recul sur votre quotidien, vous remarquerez que plusieurs fois dans la journée, vous mangez sans même vous rendre compte, et sans même avoir faim, par unique habitude.

4.Le jeûne prive le corps de nutriments.

C’est encore faux ! 

Comme vous savez, il existe 2 types de nutriments : 

Les macronutriments (protéines, lipides, glucides) qui procurent de l’énergie à votre corps.

Les micronutriments (vitamines, et minéraux) qui ne procurent pas d’énergie au corps, mais qui sont essentiels à son bon fonctionnement. 

Concernant les macronutriments, des trois cités ci-dessus, seuls les protéines et les lipides sont indispensables. 

Il n’existe pas de glucides essentiels parce que votre corps peut en fabriquer seul, à la différence des deux autres. 

Vous ne pouvez donc pas avoir des carences en glucides 😊. 

De plus, si vous avez une alimentation pauvre en glucides transformés, ce que je vous recommande d’avoir lorsque vous jeûnez, vous augmentez naturellement votre ratio de protéines et lipides (c’est logique et mathématique si vous avez moins de glucides 😉). 

Pour un jeûne court d’une durée inférieure à 24h, et en l’accompagnant d’une alimentation riche, équilibrée, et d’un mode de vie sain, il est impossible d’avoir des carences en micro nutriment.

Les périodes où vous mangerez avant, et après votre jeûne seront suffisantes pour combler entièrement vos besoins. 

Pour des jeûnes supérieurs à 24h, il serait plus judicieux d’accompagner votre jeûne d’un complexe multivitaminé

Je vous recommande celui-ci car : 

  • C’est une marque française et le produit est fabriqué en France.
  • Il est assez complet et bien équilibré.
  • Il regroupe l’essentiel des nutriments nécessaires pour une santé optimale.
  • Il est sans gluten, sans OGM, sans lactose et convient aux véganes 😉. 

Ceci étant dit, pour mieux comprendre le mécanisme du jeûne, voyons ce qu’il se passe dans votre corps lorsque vous mangez, et lorsque vous ne mangez pas. 

Que se passe-t-il dans votre corps lorsque vous jeûnez ?

Du fait du manque d’informations au sujet du jeûne, et de la propagande menée par les industriels, la majorité des personnes pensent que plus ils vont manger, et meilleure sera leur santé, or, c’est très loin d’être le cas. 

Aujourd’hui, nous passons de 16 à 18 h par jour à manger, et seulement de 6 à 8 heures à jeûner.

C’est beaucoup trop peu pour espérer avoir un corps en bonne santé, et qui fonctionne de manière optimale.

« Le travail du jeûne consiste à fournir au corps l’environnement idéal pour accomplir son travail de guérison. »

Joel FURHMAN

Pour que vous puissiez mieux comprendre les bénéfices du jeûne, voyons la différence entre ce qu’il se passe dans votre corps lorsque vous mangez, et lorsque vous jeûnez.

Lorsque vous mangez

Vous absorbez plus d’énergie que nécessaire à l’instant T;

Cette énergie, inutile immédiatement, sera donc stockée pour une utilisation ultérieure. 

L’hormone qui sera chargée de s’occuper de cette régulation s’appelle l’insuline, c’est pour cela que son niveau augmente durant votre repas. 

Cette hormone a 2 fonctions : 

1. L’insuline permet à votre corps d’utiliser immédiatement l’énergie des aliments, en fonction de leur type :

  • Les Glucides :  sont absorbés et converti en glucose, ce qui va augmenter votre niveau de sucre sanguin.
  • Les Protéines sont décomposées en acides aminés, et absorbés également, mais le surplus d’acides aminés sera converti en glucose. Les protéines ne font pas augmenter votre niveau de sucre sanguin, mais peuvent augmenter votre niveau d’insuline, donc oui vous pouvez prendre du poids en consommant trop de protéine. (j’en parle en détail dans cet article).
  • Les Lipides sont directement absorbées, et n’ont que très peu d’impact sur l’insuline. 

2. L’insuline permet aussi le stockage de l’excès d’énergie.

L’énergie immédiatement disponible par votre corps, qu’on appelle le glycogène, sera stockée dans votre foie, et lorsque votre foie sera rempli, il sera alors stocké dans vos réserves de graisse (lipogenèse), pour une utilisation ultérieure, mais seulement si vous lui en laissez l’occasion…

Pour résumer :

Lorsque vous jeunez

C’est simple, c’est le procédé inverse ! 

Votre niveau d’insuline chute, envoyant le message à votre corps d’utiliser l’énergie rapidement disponible dans votre foie (glycogène). 

Celui-ci a une contenance suffisante pour vous procurer assez d’énergie, pendant une période de 24 h à 36 h environ.

Une fois votre stock vide, votre corps utilisera alors vos réserves de graisse pour se fournir en énergie, c’est un processus tout à fait naturel qu’on appelle la gluconéogenèse. 

Ce que vous devez comprendre c’est que ce mécanisme est tout à fait normal. 

La transition s’effectue sans même que vous vous en rendiez compte.

C’est de nouveau la force de l’homéostasie, votre corps a une excellente capacité d’adaptation, c’est fascinant 😊. 

Vous l’aurez compris, le gras que vous avez accumulé durant ces mois, ou années, n’est autre que de l’énergie qui ne demande qu’à être utilisé. 

Donc, la prochaine fois qu’une personne vous dira que vous avez du poids à perdre, répondez-lui simplement que vous avez juste beaucoup d’énergie à dépenser… 

NUANCE ! 

(…après vous avez le droit de lui tordre le cou bien sûr 😉). 

Voici un schéma pour que vous puissiez mieux comprendre la différence :

Quest-ce-quil-se-passe-lorsque-vous-jeûnez-Santé-dAcier

Conclusion

Votre corps est divisé en 2 stades :

Le stade où vous allez vous nourrir (haut niveau d’insuline)

– Le stade où vous allez jeûner (bas niveau d’insuline) 

Pour avoir un corps en bonne santé, et perdre du poids rapidement et définitivement, vous devez chercher à avoir un meilleur équilibre, donc le but est d’avoir plus de périodes de bas niveau d’insuline, que de haut niveau d’insuline.

Dans la suite de cet article, je vous expliquerais comment faire 😊. 

10 bénéfices + 5 avantages à jeûner

Comme vous vous en doutez bien maintenant, le jeûne a énormément de bienfaits sur votre santé.

Laissez-moi vous décrire ses nombreux bienfaits, agrémentés d’études scientifiques comme toujours 😉. 

Je vous en ai listé 10 principales avec 5 avantages pratiques supplémentaires à jeûner 😉.

« Le jeûne est le premier principe de la médecine ; jeûnez et observez la force de l’esprit se révéler. »

Rumi

1. Le jeûne améliore votre santé cardiovasculaire

Les maladies cardiaques sont à ce jour, la cause principale de mortalité dans le monde, selon l’OMS.

Elles représentent près de 31 % de la mortalité mondiale. 

Les études ont montré que le jeûne permet de limiter les facteurs de risques, en améliorant la pression artérielle, en équilibrant le bon, et le mauvais cholestérol, et en réduisant le niveau de sucre sanguin. 

Vous trouverez ces études ici,ici, et

2. Le jeûne ralentit le processus de vieillissement

Plusieurs études ont déjà été réalisées sur des rats et des souris

Ce qui a montré que jeûner leur avait permis de vivre plus longtemps, en plus d’avoir perdu du poids, à la différence du groupe qui n’avait pas jeûné. 

Une autre étude, réalisée sur des rats, a montré que ceux ayant jeûné avaient vécu 83 % plus longtemps que les autres.

Comme vous savez, je ne suis pas un grand fan des études réalisées sur les animaux.

J’essaye, le plus souvent, de me baser sur des études réalisées sur des humains, mais là vous comprendrez que c’était compliqué 😊. 

Bien entendu, il n’est pas garanti que le résultat soit identique sur des humains, mais les signes sont plutôt encourageants 😊. 

3. Le jeûne renforce votre système immunitaire

Aussi surprenant que cela puisse paraître, manger moins vous permettra de renforcer votre système immunitaire. 

En permettant de réduire les inflammations du corps, le jeûne vous permet de devenir plus résistant aux maladies, comme le montrent cette étude, et celle-ci.

Nous aurait-on menti lorsque l’on nous a dit qu’il fallait manger toute la journée pour renforcer ses défenses immunitaires ? 🙂

Ce serait surprenant… non j’y crois pas, ce n’est pas le genre de la maison quand même 😉 ! 

4. Le jeûne protège du cancer

Le jeûne aurait plusieurs effets bénéfiques sur le métabolisme, ce qui permettrait de réduire le risque de cancer. 

Des études, dont celle-ci, et celle-là, réalisées sur des animaux, ont montré que le jeûne aiderait à prévenir du cancer. 

Sur les humains, le jeûne a permis de réduire les effets négatifsdes traitements contre le cancer, comme la chimiothérapie. 

5. Le jeûne vous rend plus intelligent

En jeûnant, vous aurez plus d’énergie, et vous serez plus clairvoyant, étant donné que vous dépenserez beaucoup moins d’énergie à la digestion de vos aliments. 

Je pense que vous avez déjà remarqué dans quel état vous vous sentez après un bon gros repas de Noël, ou après un couscous à la marocaine 😊. 

Avant de manger, vous êtes souvent plus énergique, mais après, vous n’avez souvent qu’une seule envie : DORMIR !

Cette étude montre l’impact du jeûne sur les fonctions cognitives, la mémoire, et l’intelligence.

6. Le jeûne facilite le renouvellement cellulaire

Lorsque vous jeûnez, votre corps est au repos, donc vos cellules initient un processus de renouvellement cellulaire. 

Ceci inclut l’autophagie, ce qui veut dire que vos cellules vont éliminer les protéines anciennes et dysfonctionnelles, qui s’accumulent à l’intérieur, comme le montre cette étude, et celle-ci.

Plusieurs personnes observent très souvent une amélioration de leur peau après plusieurs jours de jeûne. 

Ce n’est pas étonnant, grâce encore à l’autophagie. 

Votre corps étant au repos, il peut enfin s’occuper de la maintenance, et se débarrasser des tissus endommagés, comme le confirment cette étude, et celle-ci.

Je ne rentrerais pas dans les détails ici, vu que ce n’est pas le sujet, mais je vous invite à vous y intéresser parce que c’est passionnant 😊. 

7. Le jeûne protège des maladies dégénératives

La maladie d’Alzheimer est la maladie neurodégénérative la plus répandue dans le monde. 

Malheureusement, aujourd’hui, il n’y a aucun traitement efficace contre cette maladie. 

Mais vous pouvez tout de même vous en prémunir, grâce au jeûne, comme le montre cette étude réalisée sur des rats, une nouvelle fois.

Une autre étude, réalisée sur des sujets humains, a montré que le jeûne avait permis d’améliorer les symptômes de l’Alzeihmer, sur 9 patients sur 10. 

Concernant les autres maladies dégénératives, tel que la maladie de Parkinson et Huntington, des études, dont celle-ci et celle-là, réalisée sur des animaux ont montré que le jeûne permettait également de s’en protéger.

Je n’ai pas encore trouvé d’études fiables, réalisées sur des humains, mais dès lors que j’en trouve, je les inclurais dans l’article 😉. 

Mais ce n’est pas tout ! 

Le jeûne n’a pas que des bienfaits sur votre santé.

Comme vous vous en doutez bien, si j’en parle sur ce blog, c’est qu’il est également redoutablement efficace pour votre perte de poids 😊. 

8. Le jeûne améliore votre sensibilité à l’insuline

Comme j’en parle dans mon guide complet pour perdre du poids, les personnes en surpoids ou obèses sont plus sensibles à l’insuline que des personnes minces. 

Ce qui veut dire que vous pouvez manger la même chose que votre amie mince, mais vos corps réagira différemment. 

La personne obèse sécrétera plus d’insuline que l’autre, parce que son corps sera moins sensible à l’insuline, ce qui veut dire qui lui en faudra plus pour obtenir le même résultat. 

C’est ce qu’on appelle la résistance à l’insuline, ou le syndrome métabolique, mais ne vous inquiétez pas, j’en parlerais en détail dans le chapitre suivant 😉. 

Ce que vous devez comprendre ici, c’est que si vous faites de la résistance à l’insuline, vous aurez besoin, pour perdre du poids, d’augmenter votre sensibilité à l’insuline, et le jeûne peut vous y aider. 

Une étude a montré que le jeûne avait permis de réduire le niveau d’insuline de 20 à 31 %. 

Dans une autre étude, des sujets ont pu réduire leur niveau de graisse viscérale (autour des organes), leur niveau d’insuline et de résistance à l’insuline, grâce au jeûne. 

9. Le jeûne réduit votre risque de diabète de type II

Un diabète de type II est caractérisé par un niveau trop élevé de sucre dans le sang. 

Une étude, publiée dans le « World Journal of Diabetes », a montré que le jeûne avait permis à des patients atteints de diabètes de type II de réduire leur poids corporel ainsi que leur niveau de sucre sanguin. 

Une autre étude a été réalisée, et celle-ci a montré que le jeûne réduirait de manière considérable le niveau de sucre dans le sang. 

10. Le jeûne accélère votre perte de poids

En réduisant votre niveau d’insuline, en augmentant votre niveau d’hormone de croissance, et en augmentant la sécrétion de l’hormone norepinephrine (adrénaline), le jeûne vous permet de perdre du poids comme le montrent cette étude et celle-ci.

De plus, le jeûne vous permet également d’accélérer votre métabolisme de 3,6 % à 14 %, comme le montrent cette étude et celle-ci.

Le jeûne a permis de faire perdre entre 3 à 8 % de poids sur des sujets, dont 4 à 7 % au niveau du tour de taille, sur une période de 3 à 24 semaines, selon cette étude, réalisée en 2014. 

Ce qui le classe définitivement parmi les techniques les plus efficaces 😊.

Une autre étude a permis de montrer que le jeûne cause beaucoup moins de perte de muscle, que les régimes classiques de restriction calorique.

Ce blog étant spécialisé dans la perte de poids, je rentrerais dans les détails du fonctionnement du jeûne pour maigrir dans la suite de cet article 😊. 

Si vous souhaitez avoir un récapitulatif de tous les plus grands bienfaits du jeûne sur la santé, voici une méta-analyse complète sur les effets du jeûne.

Donc vous l’aurez compris, le jeûne est votre allié en toute circonstance. 

C’est ce qui va vous donner un avantage considérable dans l’atteinte de votre objectif.

Vous hésitez encore à pratiquer le jeune ? 

Si vous êtes normalement constitué, je doute que ce soit le cas, mais je vais tout de même vous donner le coup de grâce 😊.

Vous êtes prêt(e) ? 

Je vois personnellement 5 autres avantages à jeûner qui n’ont rien à voir avec votre santé, mais qui sont plus des avantages pratiques, donc non négligeables 🙂 :

1. C’est simple

Vous n’avez pas besoin de vous prendre la tête sur le régime que vous devez faire, ou les différentes choses à mettre en place : 

« Pauvre en graisses, pauvres en glucides, hypocaloriques, faire attention à vos indices glycémiques, à vos repas, à trouver des recettes, à faire vos courses, à compter vos calories, etc. »

Vous n’avez absolument rien à faire, mise à part profiter de votre journée. 

Le-jeûne-intermittent-Simplicité-et-Efficacité- sante dacier

C’est la belle vie !

Qui a dit que vous ne pouviez pas perdre du poids et avoir une santé d’acier sans rien faire du tout ? 😊. 

Ça me fait bizarre de vous dire ça, car j’ai l’impression d’être un de ces escrocs prêts à tout pour vous vendre son régime miracle 😃. 

2. C’est gratuit

Je ne vais pas vous mentir, mais manger sainement coûte plus cher sur le court terme, mais pas sur le long terme comme je l’explique dans cet article

Parce que je recommande souvent aux personnes qui souhaitent perdre du poids, et être en bonne santé de manger le plus naturel possible, donc de préférence bio.

Mais j’ai une bonne nouvelle à vous annoncer : jeûner c’est gratuit !

Hey oui, ça fera plaisir à votre portefeuille, parce que vous ferez moins de courses, et c’est logique.

Pas besoin d’acheter des tonnes de nourritures, de brûleurs de graisses, de régimes à la con, de barres protéinées, de substitues de repas, de poudres, ou même de médicaments.

3. C’est pratique

Parmi les personnes qui me contactent pour perdre du poids, il y a un problème qui revient assez souvent, c’est le manque de temps pour cuisiner. 

Même s’il existe des tas de recettes saines et gourmandes que vous pouvez réaliser en facile 15 min, je peux comprendre que certaines personnes n’aient pas le temps de passer au fourneau. 

Entre votre travail, vos cours, vos activités extraprofessionnelles/scolaires, l’entretien de votre maison, votre famille, ce n’est pas évident de trouver du temps pour dénicher des recettes, faire vos courses, cuisiner, dresser la table, manger, nettoyer, etc. 

C’est d’ailleurs pour cela que le nombre de repas pris en extérieur a incroyablement augmenté ces dernières années, au détriment d’une mauvaise santé. 

En jeûnant, vous avez l’avantage de la praticité des repas en extérieur, sans ses inconvénients, vu que vous ne mangez pas 😃. 

Plusieurs régimes demande de mettre en place plusieurs choses, le jeûne, c’est tout le contraire, il demande de ne rien faire ! 

J’ai beau cherché, et je ne pense pas qu’on puisse faire plus pratique que ça 😃 ! 

Cela va grandement vous simplifier la vie, et vous dégager plus de temps pour faire ce que vous aimez 😊. 

En jeûnant, j’ai pu constaté que j’arrivais à faire une multitude de choses, et à être beaucoup plus productif, ce qui m’a fait prendre conscience à quel point nous passons de temps à manger.

Faites aussi le test, c’est surprenant 🙂! 

4. Vous pouvez vous accorder plus de plaisirs 

Ah cette partie va sans doute vous faire plaisir 😊. 

Généralement, lorsque vous débutez un processus de perte de poids, et en fonction du nombre de poids que vous avez à perdre, je ne recommande pas de faire de gros écarts sucrés, et ce, pour plusieurs raisons : 

  • Ça va renforcer votre addiction au sucre 
  • Vos papilles gustatives sont encore désensibilisées
  • Votre niveau d’insuline est encore beaucoup trop élevé
  • Vous êtes plus sensible face à l’insuline

Mais l’avantage du jeûne, c’est que cela va grandement accélérer votre processus de transformation, en s’attaquant directement aux différents symptômes listés ci-dessus. 

En gros, vous irez plus vite, et vous pourrez vous accorder des petits desserts (sains et gourmands) de temps en temps entre vos périodes de jeûne, et l’impact sera moindre. 

5. C’est flexible

Certains régimes vous demandent de manger dès que vous vous réveillez, et de prendre avec vous au travail plein de Tupperware de 200 calories chacune pour manger toutes les 2-3 heures, et ce, tout au long de la journée. 

Hahaha croyez-moi, ça me fait bien rire aujourd’hui ! 

Mais à l’époque, je suivais vraiment ces conseils de m****…

Je m’en rappelle devoir interrompre des discussions, me cacher dans les toilettes, pour manger mes encas, et ne pas passer pour un dingue 😃. 

Non, mais soyons sérieux 2 minutes !

Aujourd’hui, je ne me vois plus regarder ma montre toutes les heures, pour savoir si j’ai le droit de manger ou pas. 

Je jeûne lorsque j’ai envie, et je mange lorsque j’ai faim, un point c’est tout ! 

Prendre soin de sa santé, et de son corps est une philosophie de vie ! 

Vous imaginez une personne prendre ses petites boîtes, scrupuleusement préparé le matin, chaque jour, tout au long de sa vie ? 🙂

Non ! On est d’accord.😉

Le jeûne peut être pratiqué quand vous le voulez, et/ou vous le voulez.

Vous voulez jeûner 16 heures, 16 jours, 1 jour sur 2, 1 jour aujourd’hui, puis 3 jours dans une semaine, que vous soyez actuellement en France, aux États-Unis, dans les Caraïbes, ou au fin fond de l’Himalaya, vous êtes entièrement libre de faire ce que vous voulez en fonction de votre humeur 😉. 

La pratique du jeûne amène de la simplicité et de l’efficacité, là où tous les régimes amènent de la complexité, et de l’inefficacité.

Elle est pas mal celle-là non ? 😃

Vous n’avez pas le temps de tout lire maintenant ?

Aucun problème ! Téléchargez gratuitement cet article au format PDF en cliquant sur le bouton ci-dessous 😉 :  


Les personnes qui ne doivent pas jeûner

Je ne pouvais pas poursuivre cet article sans vous avoir parlé d’une chose importante : 

Le jeûne n’est pas fait pour tout le monde. 

Comme vous devez vous en douter, en fonction de votre état psychologique, ou physique, le jeûne peut présenter un risque pour votre santé. 

Voici les 6 types de personnes à qui je ne recommande pas le jeûne. 

ATTENTION

Avant toute chose, j’aimerais vous rappeler que je ne suis pas médecin ! 

Je suis un simple passionné autodidacte, qui vous partage son avis, ses expériences, et ses connaissances acquises dans le domaine de la nutrition depuis 2012 😊. 

Ce qui veut dire que mon avis ne remplace en aucun cas l’avis d’un spécialiste de la santé.

Si vous rencontrez des problèmes de santé, je vous recommande de demander l’avis de votre médecin avant de pratiquer le jeûne.

1.Vous êtes anorexique, ou souffrez de malnutrition.

Ça paraît évident, mais je préfère tout de même le préciser. 

Si vous avez une masse graisseuse en dessous de 4 %, comme nous avons vu plus haut, votre corps va utiliser vos muscles pour s’approvisionner en énergie. 

Ce n’est absolument pas le but ! 

Si vous souhaitez pratiquer le jeûne, vous devez veiller à avoir un indice de masse corporelle supérieur à 20. 

Normalement, si vous me suivez à travers ce blog, ça devrait être votre cas 🙂 . 

RAPPEL

Pour calculer votre indice de masse corporelle, vous devez faire ce calcul : 

IMC = poids/taille²

J’ai trouvé ce super graphique sur le site Entrainement sportif pour vous donner une idée de votre IMC :

tableau-imc-indice-masse-corporelle - Santé d'Acier
Source : https://entrainement-sportif.fr/

Cet indice est tout de même à prendre avec des pincettes parce qu’il ne fait pas la différence entre la masse musculaire et la masse graisseuse. 

Par exemple : 

Le champion de Judo Teddy Riner serait considéré obèse avec cet indice 😃. 

Mais si vous avez un indice de masse corporelle en dessous de 20, je vous conseille de prendre rendez-vous chez votre médecin. 

2. Vous avez moins de 18 ans. 

Une personne de moins de 18 ans est encore en phase de croissance. 

Pour une croissance optimale, et le développement de ses organes vitaux, un enfant a besoin d’avoir une alimentation riche et équilibrée, et ainsi combler ses besoins, qui sont plus élevés que ceux d’un adulte. 

Donc il est logique, d’éviter les longues périodes de jeûne pour un enfant de moins de 18 ans. 

Au lieu de jeûner, je vous conseille de vous former un maximum à une alimentation saine et équilibrée, et éloignez-vous au maximum des poisons de la nourriture industrielle, pour vous éviter des complications à l’avenir, et vous assurer une santé d’acier 😉. 

Je précise une chose : malgré ce que beaucoup peuvent penser, un enfant (et aucun individu d’ailleurs) n’a besoin d’une alimentation riche en sucres et céréales raffinées pour être en bonne santé.

N’écoutez pas ceux qui vous disent le contraire, c’est des conneries…

3. Vous êtes enceinte

Comme vous vous en doutez bien, si un enfant de moins de 18 ans ne doit pas jeûner, un fœtus non plus 😉. 

Un fœtus a besoin de tous les nutriments pour croître, et une carence en nutriment pourrait avoir des conséquences irréversibles sur sa croissance. 

Une grossesse dure en moyenne 9 mois, alors ne jeûnez pas durant cette période.

Prenez plutôt soin de votre santé, et celle de votre futur enfant, en veillant à avoir une alimentation saine, équilibrée, et en vous éloignant des produits industriels raffinés 

Vous pourrez tout à fait reprendre votre jeûne par la suite, il n’y a aucun souci 😃. 

4. Vous allaitez

Lorsque vous allaitez, vous transmettez tous les nutriments nécessaires à votre enfant à travers votre lait maternel. 

Si, vous-même, manquez de nutriment, votre lait maternel sera également déficient. 

Sauter un repas n’est pas problématique, mais je ne vous recommande pas de pratiquer de longues journées de jeûne. 

5. Vous prenez des médicaments

Plusieurs médicaments ne sont pas compatibles avec la pratique du jeûne, car un grand nombre d’entre eux doivent être pris en mangeant, comme l’aspirine par exemple. 

En fonction du nombre de prises quotidiennes que vous avez, vous pouvez adapter la prise à votre jeûne, mais je vous conseille de toujours demander l’avis de votre médecin, au préalable, pour vous en assurer.

Si vous vous demandez comment je fais, sachez que j’ai personnellement fait le choix de ne plus prendre de médicaments du tout depuis 2013. 

Depuis cette date, je ne suis plus jamais tombé malade (drôle de coïncidence 😃), et donc je n’ai pas ce type de problème 😉. 

6. Vous avez du diabète

Si vous êtes atteint(e) de diabète, que ce soit de type I (manque d’insuline), ou de type II (surplus d’insuline), vous devez faire extrêmement attention avec la pratique du jeûne.

Pour le diabète de type I, je vous conseille d’être suivi de très près si vous souhaitez jeuner.

Pour la simple et bonne raison que vous ne produisez plus, ou très peu d’insuline, donc vous avez besoin d’injection pour combler votre manque. 

Le jeûne faisant baisser votre niveau d’insuline, cela ira à l’encontre de votre traitement.

Pour le diabète de type II, c’est l’inverse, vous produisez beaucoup trop d’insuline, et vous faites de la résistance, donc le jeûne peut être intéressant, mais il doit toujours être cadré par un professionnel.

Dans tous les cas de figure, si vous êtes atteint(e) de quelconques maladies, vous devez demander conseil à votre médecin avant de débuter quelconque changement dans votre mode de vie. 

Si vous faites partie d’une de ces personnes, le jeûne peut présenter un risque sur votre santé, ou celle de votre enfant, donc évitez ou prenez vos précautions ! 

Vous avez besoin d’être dans une condition optimale pour profiter de tous les bienfaits du jeûne sans risque 😃.

Le jeûne intermittent : la solution ultime pour perdre du poids avec de la résistance à l’insuline

Si vous demandez à votre enfant comment perdre du poids, il vous répondra sans doute d’arrêter de manger. 

Et il aura raison 😊.

C’est logique, comment voulez prendre du poids sans manger ?

C’est impossible !

Avant de vous expliquer comment pratiquer le jeûne, laissez-moi vous faire un rappel, et vous expliquer pourquoi le jeûne est ultra puissant si vous êtes en surpoids ou obèse.

« La lumière du monde s’illumine en vous lorsque vous jeûnez et que vous vous purifiez »

Gandhi

Retenez ceci :

Tous les régimes conduisent à la perte de poids sur le court terme, mais après quelques semaines, voire quelques mois, vous allez stagné(e), et un grand nombre d’entre vous, aller reprendre du poids sans rien avoir changé à vos habitudes. 

Vous allez donc être démoralisé, frustré, dégoûté de la vie, et vous allez vous poser une multitude de questions.

Mais la seule et unique réponse que l’on vous donnera, c’est que vous n’avez pas appliqué le régime comme il le fallait, et que c’est de votre faute si vous avez échoué.

Vous ne pouvez donc vous en prendre qu’à vous-même.

Et vous allez y croire, parce que vous ne comprendrez pas pourquoi ce qui a fonctionné avant ne fonctionne plus maintenant.

Alors, laissez-moi vous rassurer : ce n’est absolument pas de votre faute !

Ces régimes se basent, la majeure partie du temps, sur une méthode de restriction calorique, prouvée inefficace sur le long terme, et même dangereuse pour votre santé. 

Mais le temps que vous vous en rendiez compte, la personne qui vous aura vendu ce programme révolutionnaire sera déjà très loin. 

Je ne parlerais pas des calories dans cet article, parce que j’en ai déjà écrit un sur le sujet, que vous pouvez lire en cliquant ici, mais laissez-moi vous faire un rappel sur le mécanisme de prise de gras.

Comme vous savez, si vous avez lu mon guide complet pour perdre du poids, votre corps est comme un grand réfrigérateur.

Celui-ci est composé d’un compartiment destiné à la réfrigération, donc à court terme (glycogène), et un autre, destiné à la congélation, donc à long terme (gras).

Disons que le réfrigérateur a un stockage limité, et que le congélateur a un stockage illimité. 

Lorsque vous achetez vos produits au supermarché, vous allez les stocker dans un premier temps dans votre réfrigérateur.

Puis une fois que vous serez à court d’espace, vous les stockerez dans votre congélateur, vous êtes d’accord avec moi ? 🙂

Alors, sachez que votre corps c’est le même fonctionnement ! 

Tous les aliments que vous mangez seront stockés sous forme de glycogène (réfrigérateur) au niveau du foie, et le surplus sera converti en graisse (congélateur). 

L’insuline est l’hormone clé dans la régulation de votre poids, car c’est elle qui sera chargée de la gestion du stockage dans les différents compartiments de votre corps :

Mécanisme-de-prise-de-gras-Santé-dAcier

Lorsque vous aurez besoin de manger, vous utiliserez dans un premier temps ce qui est facile d’accès, donc ce qui se trouve dans votre réfrigérateur (glycogène).

Mais une fois celui-ci vide, vous vous rabâterez sur ce qui est le moins facile à consommer immédiatement, donc les produits se trouvant dans votre congélateur (gras).

C’est la raison pour laquelle vous n’arrivez pas à perdre du poids :

Vous ne laissez pas le temps à votre corps de vider son stock de glycogène, pour qu’il puisse utiliser ce qui se trouve dans vos réserves de gras. 

Pour que votre corps puisse y arriver, vous avez besoin de réduire votre niveau d’insuline au minimum. 

Retenez ceci :

Plus votre niveau d’insuline augmente, et plus vous prenez du poids. 

Plus votre niveau d’insuline est bas, et plus vous perdez du poids.

Une alimentation pauvre en glucides peut vous aider à réduire votre insuline, mais seule, elle risque de ne pas être assez efficace, pour la simple et bonne raison que tous les types d’aliments stimulent votre insuline à plus ou moins grande échelle. 

Mais ce n’est pas tout : 

Plus vous avez été en surpoids depuis longtemps, et plus vous avez de chance d’avoir un niveau d’insuline anormalement haut et constant, c’est ce qu’on appelle la résistance à l’insuline !

C’est quoi la résistance à l’insuline ?

Pour mieux comprendre la résistance à l’insuline, il est important de faire un bref rappel sur ce qu’est l’insuline. 

L’insuline, est une hormone de stockage chargée de transmettre le message à vos cellules de réduire votre niveau de sucre sanguin. Cette hormone, sécrétée par le pancréas, va donc permettre l’extraction du sucre, et l’envoie vers le foie, là où il sera converti en glycogène pour une utilisation ultérieure.

Appelée aussi prédiabète, ou syndrome métabolique, la résistance à l’insuline est un mécanisme de protection de votre corps.

Celui-ci va bloquer les récepteurs de vos cellules pour limiter à l’insuline la prise de sucre, vous évitant ainsi l’hypoglycémie. 

La résistance à l’insuline va donc vous rendre moins sensible à l’insuline, provoquant ainsi une surproduction de l’hormone par le pancréas pour compenser cette limitation.

Comme vous savez, j’aime beaucoup les images pour exprimer des idées 😊.

Alors, imaginez que les cellules de votre corps représentent un train de métro, et les molécules de glucoses (sucre) soient des passagers. 

L’insuline donne le signal d’ouvrir les portes du métro, pour laisser entrer tous les passagers (glucose) à l’intérieur. 

Lorsque le train est vide, il n’y a pas de problème 😊. 

Mais que se passe-t-il si le train est rempli ?

L’insuline donne toujours le signal d’ouvrir les portes, mais les passagers n’arrivent plus à rentrer à l’intérieur du métro.

On peut donc dire que la cellule (le train) est résistante à l’insuline. 

Votre corps ne communique plus avec l’insuline. 

Il va vouloir fermer les « portes » des cellules, l’insuline, lui, va donc forcer l’entrée dans la cellule, et amener du renfort si besoin. 

Voici ce qu’il va se passer lorsque votre corps va faire de la résistance 🙂 :

Ce cercle vicieux prendra de plus en plus d’ampleur au fur et à mesure du temps, jusqu’à atteindre un seuil critique, soit un risque de diabète de type II accrue, entre autres.

Plus ce cercle vicieux dure depuis longtemps, plus votre corps va s’y adapter, donc votre niveau d’insuline restera haut, même lorsque vous mangerez peu, favorisant donc la prise de poids, et cet effet Yoyo. 

Vos hormones continueront à envoyer le signal à votre corps de prendre du poids.

Pour faire simple, plus vous avez de poids à perdre, et moins l’alimentation seule sera efficace pour réduire votre insuline à son plus bas niveau. 

La résistance à l’insuline se développe en réponse à un niveau élevé et constant (persistant) d’insuline, donc pour « casser cette résistance », vous devez créer l’inverse, à savoir des périodes récurrentes de très faible niveau d’insuline.

Donc pour résumer, voici les deux prérequis pour une perte de graisse optimale : 

Vous devez vider votre stock de glycogène, et avoir un niveau d’insuline au plus bas. 

C’est là que la pratique du jeûne prend toute son importance. 

Votre insuline répond à la prise d’aliments, alors quoi de mieux que de ne plus manger pour forcer votre corps à réduire considérablement son niveau d’insuline ? 😉

Vous avez des doutes ? 

Voici la différence d’impact sur le niveau d’insuline d’une alimentation classique, d’une alimentation pauvre en glucides et de la pratique du jeûne : 

Impact-insuline-avec alimentation-standard-alimentation-pauvre-en-glucides-et-le-jeune-sante dacier

Comme vous pouvez le constater, le jeûne est plus efficace que n’importe quelle autre technique pour perdre du poids, même par rapport à une alimentation pauvre en glucides.

Une étudea été réalisée pour comparer une alimentation pauvre en calorie, et un jeûne intermittent. 

Résultat : Sans surprise, le jeûne est plus efficace qu’une alimentation hypocalorique !

Toutes les études sont unanimes sur l’efficacité du jeûne dans la perte de poids. 

Je ne vais pas vous détailler chacune d’entre elles, cet article serait beaucoup plus long qu’il ne l’ait déjà, mais en voici quelques-unes si vous avez encore des doutes :étude 1, étude 2, étude 3.

Pour conclure :

Si vous souhaitez maximiser vos chances de perdre de la graisse naturellement et définitivement, il n’y a pas de secret. Voici la combinaison parfaite du succès : Jeûne + Alimentation pauvre aliment transformé = MACHINE À COMBUSTION DES GRAISSES !

La clé du succès pour perdre du poids avec le jeûne - Santé d'Acier-2

Comment pratiquer le jeûne pour maigrir deux fois plus vite ?

Je vous ai convaincu de vous lancer dans la pratique du jeûne ? 

Très bien 🙂 !

Je pense que vous devez vous demander maintenant combien de temps jeûner, comment faire, par où commencer, que peut-on boire pendant un jeûne, etc. 

Si c’est le cas, ça tombe bien, parce que c’est ce dont nous allons parler maintenant 😊. 

« Tout le monde peut effectuer de la magie, tout le monde peut atteindre ses objectifs, s’il est capable de penser, s’il est capable d’attendre, s’il est capable de jeûner. »

Hermann HESSE

Les différents types de jeûne 

Sachez qu’il existe une multitude de jeûnes, mais pour rester simple, ne pas vous embrouiller l’esprit, et ne pas transformer ce guide en dictionnaire Larousse, j’ai décidé de séparer le jeûne en fonction de leur durée : 

Le jeûne court, inférieur à 24 h, que vous pouvez pratiquer régulièrement, de préférence chaque jour, et le jeûne long, à partir de 24 h, que vous pouvez pratiquer 1, 2, 3 fois par semaine, en fonction de vos besoins. 

Celui que je vous recommande si vous débutez dans la pratique du jeûne, et celui sur lequel nous allons nous concentrer dans cet article, c’est le jeûne court

Il convient au débutant, il est plus simple à réaliser, et il vous permet de vous nourrir chaque jour, et donc de minimiser les risques de carences alimentaires. 

De plus, les jeûnes courts sont moins contraignants, car ils s’adaptent plus facilement à votre vie de couple, votre vie de famille, et/ou votre travail. 

En fonction de votre expérience, et de l’évolution de votre perte de poids, vous pourrez tout à fait passer sur des jeûnes plus longs, mais c’est rarement nécessaire, à moins que vous soyez atteint(e) de diabète de type II. 

Le choix se fera en fonction de vous, si vous préférez jeûner moins longtemps et plus fréquemment, ou plus longtemps et moins fréquemment.

Rassurez-vous, il n’y a aucune durée qui est meilleure que l’autre. 

Elles sont toutes aussi bénéfiques pour votre santé. 

Vous êtes libre de choisir le jeûne qui vous convient, en fonction de vos besoins, du nombre de kilos que vous avez à perdre, de votre état de santé, de votre niveau d’expérience dans le jeûne, de votre motivation, ou selon votre humeur du jour, comme moi 😃.

Quand pratiquer le jeûne ?

Vous l’aurez compris, si vous souhaitez perdre du poids définitivement, vous devez réduire au minimum votre sécrétion d’insuline, et ainsi commencer à brûler vos graisses. 

Pour y arriver, vous devez donc réduire votre nombre de repas quotidien.

Mais aujourd’hui, peu de personnes l’ont bien compris, parce que beaucoup divisent encore leur repas, comptent leurs calories, et passent leur journée à manger sans s’en rendre compte. 

Ajouter à cela, une mauvaise alimentation, et c’est la catastrophe assurée !

Aujourd’hui, en France, une personne sur 2 est en surpoids ou obèse, c’est bien la preuve que ce modèle n’est pas viable, et qu’il va vous conduire tout droit au cimetière, sans même passer par la case départ 😃, si vous ne changez pas tout de suite vos habitudes. 

Voici aujourd’hui ce que la plupart des personnes font :

Sécrétion-dinsuline-avec-5-repas-par-jour-soit-8-heures-de-jeune- sante dacier

Ce qui représente que 8 h de jeûne, beaucoup trop peu pour vider entièrement vos stocks de glycogène. 

Dans ce premier cas, vous mangez tout le temps, votre stock de glycogène est réapprovisionné à longueur de journée, donc votre corps n’a pas besoin de basculer vers sa deuxième source d’énergie, les graisses. 

Le but étant de commencer par réduire progressivement votre nombre de repas journalier, en retirant les goûters, et ainsi augmenter vos phases de jeûne entre vos repas. 

Allez-y progressivement pour ne pas brusquer vos habitudes, et permettre à votre corps de s’adapter à ce nouveau mode de fonctionnement, qu’il connaît déjà, mais qu’il a juste oublié ! 

Voici par quoi vous pouvez commencer : 

1. Bannir les encas, et passer à 3 repas par jour

7 h : Petit Déjeuner

12 h : Déjeuner

19 h : Dîner

Soit 12 heures de jeûne !

Voici ce que ça donne :

Sécrétion-dinsuline-avec-3-repas-par-jour-soit-12-heures-de-jeûne-sante dacier

Vous avez plus de périodes de faible sécrétion d’insuline, vous offrez plus d’opportunité à votre corps de puiser dans ses réserves, donc vous perdez de la graisse 😉.

Une fois que votre corps y sera adapté, et croyez-moi, il s’y adaptera plus vite que vous le pensez, vous pourrez augmenter la durée du jeûne. 

Par exemple, enlever le petit déjeuner comme suit : 

2. Enlevez le petit déjeuner, et passez à 2 repas par jour

12 h : Déjeuner 

19 h : Dîner 

Soit 16 heures de jeûne !

Voici ce que ça donne : 

Sécrétion-dinsuline-avec-2-repas-par-jour-soit-16-heures-de-jeune-sante dacier

Et ainsi de suite… Vous avez compris le principe 😊.

Que peut-on consommer durant un jeûne ?

Durant la période de jeûne, vous ne pouvez pas manger, mais vous pouvez tout à fait boire des boissons telles que l’eau, le café, ou du thé, à condition que ces boissons soient consommées sans ajout de miel, sirop, sucre, etc. 

Par contre, vous pouvez y ajouter des extraits naturels tels que du jus de citron, de la menthe, de la cannelle, ou toute autres épice, ou extrait quelconques. 

Même s’il n’est, normalement, pas autorisé durant un jeûne, je vous recommande de consommer des bouillons maison, durant la journée.

J’insiste bien sur le MAISON 😃.

N’allez pas prendre ces m****s de cubes déjà préparés et remplis d’additifs chimiques, comme du glutamate monosodique et colorant par exemple, ou tout autre produit venu tout droit du laboratoire de Dr Jekill & Mr Hyde

Le but du jeûne est de vous détoxifié et non pas de vous intoxiquer davantage 😉. 

Les bouillons vous permettent de vous prémunir contre la carence en sel, de la déshydratation, et ils vous apportent des nutriments essentiels tels que des protéines, du collagène, de la gélatine, et autres. 

De plus, ils permettent de mieux contrôler votre faim tout au long de la journée.

Si vous ne savez pas comment en faire, c’est long, mais très simple à réaliser 😃. 

Voici une recette simple de bouillon de poulet que vous pouvez réaliser :

RECETTE DE BOUILLON MAISON

Ingrédients :

– De la carcasse de poulet

– Des épices (sel, poivre, curcuma, gingembre..)

– Des légumes (Ail, oignons, carottes, céleri…)

– Des herbes aromatiques (coriandre, persil, thym, laurier…)


Préparation :

1. Mettre tous les os dans une marmite, recouvrez d’eau.

2. Réchauffer l’eau jusqu’à ébullition, puis écumer la mousse qui se formera à la surface. 

3. Rajoutez tous les autres ingrédients, puis laissez cuire à feu doux durant minimum 6h.

4. Filtrez le bouillon, jetez les os, les légumes, et vous avez votre bouillon 😊.

« Mais Hakim, je vais avoir faim ! »

La faim est plus souvent un phénomène psychologique, que physique, car elle démarre dans votre tête.

C’est la hantise de beaucoup de personnes avant de jeûner ! 

Vous vous ennuyez, vous avez peur de manquer d’énergie, vous avez l’image de votre estomac vide, affamé, donc vous pensez que vous devez manger.  

Nous sommes tous persuadés que plus nous allons manger, et moins nous aurons faim, et à vrai dire, ça semble logique, tout autant que compter ses calories pour perdre du poids 😉.

J’ai moi-même longtemps pensé que c’était vrai, mais aussi surprenant que cela puisse paraître, c’est tout le contraire : 

Moins vous mangez, et moins vous aurez faim !

Si cela peut vous rassurer, toutes les personnes que je connais qui pratiquent le jeûne reconnaissent TOUTES que la faim est éphémère, et qu’elle s’estompe avec la pratique. 

Au début, ne vous inquiétez pas, c’est tout à fait normal que vous ayez faim la première semaine. 

Votre sécrétion de ghreline (hormone de faim) augmentera, vu que votre corps sera déstabilisé.

Il va s’affoler, ce qui est normal parce que votre stock de glycogène se videra de plus en plus vite.

Mais ensuite la transition vers la deuxième source d’énergie va s’effectuer, donc avec la pratique, votre niveau de ghréline se stabilisera, pour ensuite baisser comme le montre cette étude, sur la sécrétion de cette hormone durant un jeûne de 3 jours : 

Comme vous pouvez le voir, dans cette étude, il y a un pic de sécrétion de ghréline durant le premier jour, puis une baisse progressive à partir du deuxième jour. 

Quelle alimentation pour la rupture ?

Bien entendu, jeûner ne vous dispense pas d’avoir une alimentation saine et équilibrée à côté, on est d’accord ? 🙂

N’allez pas vous dire que vu que vous n’avez rien mangé de la journée, vous pouvez vous jeter sur toutes les pâtisseries que vous verrez sans soucis 😊. 

Pour profiter de tous les nombreux bénéfices du jeûne, vous devez absolument garder exactement la même alimentation que vous auriez eue sans pratiquer le jeûne, à savoir une alimentation saine, pauvre en glucides transformé et de qualité 😊. 

Ce que j’entends par alimentation saine, c’est : 

– Mangez des aliments naturels, complets, et non transformés (fruits, légumes, graines, oléagineux, viandes, poissons, œuf…)

– Évitez les sucres et céréales raffinées (cookie, pain, pizza, bonbon…)

– Consommez des graisses naturelles (l’avocat, l’huile d’olive, l’huile de coco, l’huile d’avocat, etc.)

– Évitez les graisses artificielles (les huiles végétales transformées, comme l’huile de maïs, de tournesol, de colza, etc.)

Voilà, maintenant vous êtes fin prêt pour pratiquer le jeûne, vous avez tous les outils à votre disposition pour passer à l’action…

Ah non attendez, il manque quelque chose ! 

J’ai une petite surprise pour vous 😃. 

Pour vous remercier d’avoir lu cet article jusqu’au bout, et pour vous aider à passer à l’action 😊, je vous ai créé un document qui regroupe : 

1. Cet article au format PDF avec toutes les ressources correspondantes.

15 astuces pour pratiquer le jeûne - Santé d'Acier

+

2. Une liste de 15 astuces pour les débutants qui souhaitent pratiquer le jeûne dans les meilleures conditions 😃.

Télécharger gratuitement ces deux documents en cliquant sur le bouton ci-dessous : 

Ce document vous permettra de ne pas faire d’erreur, et de démarrer votre jeûne sur de bonnes bases saines pour un maximum de résultats 😉.

Et après ?

Comme vous savez, mon but, à travers ce blog, est de vous simplifier au mieux votre perte de poids, donc retenez ceci :

Une fois que vos hormones reviendront à la normale, grâce au jeûne, ne vous concentrez plus à tout prix sur combien de temps vous devez jeûner, mais soyez plutôt à l’écoute de votre corps.

Ce qui signifie manger lorsque vous avez faim, c’est aussi simple que cela. 

Cela peut prendre quelques semaines, voire quelques mois, en fonction du poids que vous avez à perdre. 

Mon expérience du jeûne 

Je pratique le jeûne depuis le mois du ramadan 2007. 

À mes débuts, et jusqu’en 2012, c’était une horreur !

Je le vivais très mal : c’était dur, éprouvant, fatigant, frustrant, tout ce que vous voulez.

J’avais faim, j’étais de mauvaise humeur, j’avais mal à la tête, mal au ventre, je vomissais, et j’en passe. 

J’appréhendais ce mois chaque année, en visualisant la souffrance que j’allais subir. 

Mais ensuite, j’ai compris pourquoi c’était aussi dur : je faisais tout ce qu’il ne fallait pas faire !

  • Je me goinfrais lors de la rupture du jeûne en pensant que j’aurais moins faim le lendemain, 
  • Je mangeais tout un tas de produits raffinés, de mauvaises graisses, je ne faisais aucune différence, 
  • Je m’entraînais comme un dingue en salle de sport, 
  • Je mangeais toutes les 2 heures jusqu’au lever du soleil.

Tout ce qu’il ne faut pas faire quoi 😃. 

Maintenant que je sais comment pratiquer le jeûne, comment se préparer, comment gérer son énergie, comment manger, quelle alimentation avoir, et comment s’entraîner, je peux vous dire que je prends davantage de plaisir à le pratiquer. 

Tout est devenu plus simple pour moi depuis que j’ai compris les mécanismes de fonctionnement. 

Aujourd’hui, je prends tellement de plaisir, que je pratique le jeûne tous les lundis, et jeudis, durant toute l’année.

Il y a plusieurs choses que j’ai remarquées en jeûnant : 

En plus de ne plus du tout ressentir la faim, j’ai remarqué que je prends encore plus de plaisir à manger, et à savourer mes plats.

En ne mangeant pas, j’ai resensibilisé davantage mes papilles, ce qui fait que j’apprécie encore plus mes repas, tout me paraît meilleur au goût (sauf les choux de Bruxelles, il ne faut pas déconner quand même, ça ne passe toujours pas 😉).

De plus, jeûner me permet de me mettre à la place des personnes dans le besoin, et de ressentir plus de gratitude, en prenant conscience de la chance que j’ai de pouvoir être là où je suis, et de jouir d’un tel festin. 

Cela m’a également permis de mieux comprendre la symbolique qu’il y avait derrière, comme la purification, le partage, cela me permet de me recentrer sur l’essentiel de la vie, etc.

Mon meilleur conseil : Jeûner ! 😃 

Je peux vous en dire tout le bien que j’en pense, la meilleure façon d’y croire, c’est vraiment de le vivre 😃.

Le mot de la fin

Voilà cet article touche (enfin) à sa fin 😊. 

J’espère qu’il vous aura plu, parce que j’ai encore pris beaucoup de plaisir à l’écrire comme toujours 😊. 

Mais avant de vous laisser pour de bon promis 😉, j’ai une dernière chose à vous dire :

Cessez de croire à ceux qui veulent réinventer la roue chaque jour, en vous vendant du nouveau, de la magie, du révolutionnaire, du sensationnelle, du spectaculaire, mais surtout, et avant tout… du vent ! 

Arrêtez d’attendre les nouvelles tendances à la mode en matière de régime, une nouvelle méthode chirurgicale, ou la découverte d’un nouveau « super aliment ». 

Vous méritez beaucoup mieux que cela, croyez-moi !

Votre corps a fonctionné d’une certaine manière depuis des milliers d’années, sans pour autant rencontrer les problèmes que l’on a aujourd’hui.

Alors, n’allez pas à l’encontre du fonctionnement naturel de votre corps. 

Adapter seulement votre mode de vie à vos gènes, au lieu d’adapter vos gènes à votre mode de vie. 

Voilà la clé du succès !

Aucun régime ne fonctionne sur le long terme, et mettre en pratique des conseils infondés ne fera que vous faire perdre votre temps, votre argent, vous faire prendre plus de poids, vous démoraliser, voire pire, mettre en péril votre santé.

Retenez cette citation d’Henry Ford :

« L’échec est seulement l’occasion de recommencer d’une façon plus intelligente. »

Henry FORD

Faites confiance aux mécanismes physiologiques naturels, que votre corps a développés depuis sa création, et pratiquez le jeûne intermittent en suivant mes conseils. 

Vous êtes encore sceptique ? Très bien ! 

Alors, soyez un(e) sceptique intelligent(e), et testez par vous-même, durant 1 mois MINIMUM, pour vous faire votre propre opinion.

Si vous me dites que c’est trop dur, ça veut dire que vous n’avez soit, pas essayez, soit, durant trop peu de temps pour avoir assez de recul, ou soit, que vous n’avez pas appliqué(e) mes conseils 😉. 

Des millions de personnes dans le monde pratiquent le jeûne, et en tirent des bienfaits, que ce soit sur leur poids, ou leur santé en général, alors il n’y a aucune raison que ce ne soit pas aussi votre cas. 

Et dernière chose ! 

Cet article n’a aucune valeur si vous ne passez pas massivement à l’action dès demain, que dis-je, dès aujourd’hui, maintenant, tout de suite 😊…

…Mais que faites-vous encore ici ? 🙂

J’ai mis énormément de temps à écrire cet article, à faire des recherches, et j’aurais pu me dégonfler, j’aurais pu abandonner, ou procrastiner. 

J’aurais pu me dire que mon frigo est tombé en panne, ou que mon lave-vaisselle a fait une tentative de suicide, j’aurais pu me trouver des millions d’excuses pour ne pas écrire cet article.

Mais je l’ai fait, et si je suis allé jusqu’au bout, c’est pour vous, alors rendez-le-moi de la bonne manière 😊.

Je sais qu’une infime minorité des personnes qui liront cet article suivront mon conseil, et obtiendrons des résultats, alors faites partie de cette minorité de personnes qui se bougent, et qui passent à l’action pour obtenir des résultats concrets. 

Faites en sorte que cet article ne soit pas écrit pour rien, ce sera la meilleure manière de me remercier 😃.

Sur ces belles paroles, moi je vous laisse 😉. 

Maintenant, c’est à vous de jouer ! 

Qu’avez-vous pensé de cet article ?

Vous a-t-il motivé à pratiquer le jeûne ? 

Avez-vous déjà essayé ? Si oui, quels sont les résultats/les difficultés que vous avez obtenus ?

Avez-vous des questions à ce sujet ? 

Quelle est la première action que vous allez entreprendre dès maintenant ? 😃

Dites-moi tout en me laissant un commentaire ci-dessous, je serais ravi d’échanger avec vous 😃. 

D’ici là, prenez soin de vous, à très bientôt et n’oubliez pas de jeûner 😉 !

Signature Hakim - Santé d'Acier

82 Commentaires

  1. Bonjour Hakim,
    Alors tout d’abord je vous félicite pour ce très long travail que vous avez fait, en plus de toutes les études intégrées dans cet article. Bravo!
    Depuis un bon bout de temps je me penche sur l’étude du jeûne intermittent, néanmoins peut-être à cause d’un mélange de lectures toutes plus ou moins différentes les unes des autres mais, qui au final n’ont qu’un seul mot, les atouts de la pratique du jeûne! Je me sentais un peu perdue dans toutes ces lectures or, après avoir lu la vôtre, je vais me lancer sérieusement dans le jeûne intermittent.
    J’en étais encore au stade des questions, surtout en rapport de mon âge et de cette décision à prendre, en espérant surtout que cette fois sera la bonne car, des régimes j’en ai déjà fais quelques uns mais, qui n’ont jamais tenus sur la durée.
    J’en ai parlé à mon médecin qui….me le déconseille, néanmoins je pense qu’elle n’est tout simplement pas trop au courant de ces différents jeûnes et qu’elle ne tient pas du tout à s’y intéressée. Au niveau perte de poids, je n’ai que 5 kgs à éliminer mais, niveau santé à part un peu de cholestérol et des soucis d’arthrose ( eh oui, avec l’âge on ne se refait pas ), je pratique surtout la randonnée et des treks itinérants donc, je ne suis pas inactive.
    Donc suite à la lecture de votre article, je me sens encore plus motivée pour mettre vos conseils à exécution.
    Bien cordialement.
    Irène

    • Hello Irène et désolé de ma réponse (très) tardive . Merci infiniment pour votre reconnaissance à l’égard de mon travail. La grande majorité du corps médicale est malheureusement très peu informée au sujet du jeûne et c’est vraiment dommage qu’ils ne s’y intéressent pas davantage tout en sachant que la littérature scientifique est unanime à ce sujet… Merci encore pour votre message et votre confiance et à très bientôt.

  2. Super article très détaillé
    Je jeûne depuis des années le mois de ramadan et je suis d accord il faut le faire intelligemment. Aujourd’hui les commencent à comprendre ses bienfaits alors foncez testez votre esprit et votre corps vous remercieront.
    J ai adoré bravo pour ton investissement.

  3. Salut Hakim! J’aimerais que tu me donnes quelques conseils sur le jeûne de 36h alterné de 3 fois par semaine pour avoir de résultats au plus vite. J’aimerais avoir perdu 12kg d’ici le 31 Mars, en faisant le jeûne de 36h 3 fois par semaine avec quelques exercices cardio 2 à 3 fois par semaine. Est-ce réalisable ?

    Merci pour ton article très bien élaboré avec plus d’éclaircissements

    • Salut Lorraine et désolé pour ma réponse (très) tardive :D. Je ne suis pas un grand spécialiste et fan du jeûne supérieur à 24h si tu es en bonne santé et que ton objectif est seulement de perdre de la graisse, je ne pense pas qu’il soit nécessaire d’en arriver jusque là. Oui il est possible de perdre 12 kg en 3 mois mais après cela va dépendre plusieurs facteurs et chaque personne est différente. Crois-moi, si tu te focalises seulement sur le chiffre que t’indiques la balance, tu risque de faire des erreurs. Je te conseille d’oublier ta balance, de faire ce qu’il faut avec une bonne alimentation et un jeûne régulier et surtout bien fait et crois moi tu vas perdre du poids. Combien ? Personne ne peut le savoir et peu importe j’ai envie de te dire, le plus important c’est que tu perdes de la graisse (et non du muscle ou de l’eau) :).

  4. Bonjour Hakim!
    Je n’ai pas encore mis en pratique tous tes conseils, je préfère tout lire pour bien comprendre l’ensemble avant de me lancer. J’aime faire les choses parfaitement plutôt que de les faire de travers.
    Et du coup, je me retrouve confrontée à des incompréhensions concernant le jeûne.
    Tu dis dans ton article (qui est super au passage comme tous les autres) que l’on peut commencer a jeûner en ôtant les goûters et les collations. Après ôter 1 repas par jour, etc…
    – Combien de temps faut-il pour chaque étape avant de passer à la suivante?
    -Dans les commentaires, tu dis qu’un jeûne de minimum 16h est nécessaire pour que le corps commence à taper dans les graisses, mais donc est-utile de n’enlever qu’un repas par jour?? est-ce quand même bénéfique?
    -Est-ce que le jeûne hebdomadaire doit être pratiqué “à vie” ou à certaines périodes de l’année comme les changements de saisons??
    -Si je pratique un jeûne intermittent en enlevant uniquement 1 repas tous les jours, est-ce suffisant pour perdre du poids ou faut-il aller plus loin?

    Toutes ces interrogations en fait parce que j’ai une formation de naturopathe et il y a certains points qui diffèrent avec ton article. Du coup, je suis perdue et je ne tente rien de peur de me tromper ou de mal faire.

    Merci pour ton retour

    Emilie

    • Salut Emilie :), je te remercie pour ton message, tu trouveras ci-dessous les réponses à tes questions :

      1) Tout dépendra de ton corps et de la vitesse à laquelle tu t’habitues au jeûne (chaque personne est différente) mais il n’y a pas de durée standard qui conviendra à tous.

      2) Oui ce sera toujours plus bénéfique de faire un jeûne de 16h en enlevant un seul repas par jour que de ne rien enlever du tout :).

      3) Je pense qu’il doit être pratiquer à vie car au delà de l’aspect maintien du poids, il te permettra d’être en bonne santé et de prévenir du vieillissement prématuré.

      4) Encore une fois cela va dépendra de pas mal de facteurs (ton expérience du jeûne, ton taux de graisse, tes antécédents, ton métabolisme, ton âge, etc.) mais l’idéal serait de tester durant 2 semaines pour voir comment tu te sens et les résultats que tu obtiendras avant de tirer des conclusions ;).

      Voilà pour toi, j’espère avoir répondu à tes questions . A bientôt ! Hakim.

  5. Bonjour,
    J’ai découvert vos articles et j’en deviens accro.
    Une question stupide me vient : il n’y a pas de risque de carence en ne faisant qu’un repas par jour ?
    Je suis tombée sur un autre article concernant le jeune (c’est un sujet qui m’interpelle en ce moment) qui disait que des pseudos jeunes qui consistent à sauter le petit dej ne servent à rien.
    J’étais déçue car pour avoir essayé suite à la lecture de votre article je trouvais ça “facile “.
    Qu’en est-il du coup ?
    Autre question :peut on faire du sport en matinée sans avoir pris de petit dej ou vaut il mieux attendre d’avoir mangé quelque chose ?
    Merci pour vos superbes articles et continuez à nous inspirer.

    • Salut Laure et merci infiniment pour votre message, vous êtes adorable :D. Rassurez-vous, il n’y a aucune question stupide :).

      1) Il n’y a aucun risque à ne faire qu’un seul repas par jour à partir du moment où celui-ci est sain et complet.

      2) Celui qui vous a dit que sauter le petit déjeuner ne servait à rien vous raconte des sottises, certaines fidèles de mon blog ont eu des résultats seulement en sautant le petit déjeuner. Pour commencer à profiter des bénéfices du jeûne, 16h est le strict minimum, ce qui peut être obtenu sans retirant seulement le petit déjeuner :D.

      3) Le sport à jeun c’est top pour la perte de graisse, si vous vous sentez bien lors de vos séances alors il n’y a aucun problème et je vous invite vivement à continuer, vous mangerez après votre séance .

      Merci encore pour votre fidélité et prenez soin de vous . A bientôt 😉 ! Hakim

  6. Bonjour Hakim
    C est le deuxième article de toi que je lis. Merci pour ton sens de l’humour , je suis tellement concentrée sur l’article et là paf une petite phrase !bref…
    Je me suis un peut retrouvée dans ce que tu as écrit. Le jour où il m’a fallu commencer le jeûne, je me suis remplie la veille (peur de manquer le lendemain ). J’ai effectué un jeûne de 12h ss hydratation en fin de journée mal de tête, hyper énervée. J’avais cette envie de dévorer tout mon frigo, mais arrivé à l’heure fatidique par flemme de cuisiner je me faisais une salade .
    Cela fait 3 mois que je jeûne et cette semaine je suis passé à 2 jours de jeûne.
    Parce que le premier jour je me suis hydratée eh ben j ai la sensation d’avoir fais ça à moitié. Du coup le lendemain j ai fais mon jeûne sec. Et c’est vrai moins tu manges moins tu as envie de manger. Et tu sens que ton corps est sain donc pas envie de le pourrir avec des aliments industriels. Et la perte de kilos est flagrante. Pour une hyper gourmande, je m’étonne. Ah oui j’oubliais de préciser je pratique un minimum d’activité physique .Ça il faut le dire aussi. Le plus dur maintenant pour moi c est de répondre à “pourquoi tu jeûne ?C’est débile ?Tu vas tomber dans les vapes!!!c ‘est par rapport à ta religions ?…

    • Hello Ange :), je te remercie pour ton message, je suis content que mes articles (aussi décalés soient-ils) te plaisent :). Tu as tout dis, c’est exactement ça, ton corps s’adapte lorsque tu manges moins, il va naturellement demander moins et faire avec ce qu’il a déjà. On sous-estime vraiment la puissance du corps humain. Hahaha je pense que c’est la plus grande difficulté de devoir répondre à toutes les questions à chaque fois et de passer pour un ovni parce que le jeûne est inconnu ou fait un peu peur :D. Bon courage à toi pour la suite :). A bientôt ! Hakim.

  7. Merci pour ce travail.

  8. Bonjour,
    Votre article est super détaillé et bien expliqué cependant j’ai tout de même une question : si j’essaye de jeûner avec le 16/8 pour, mettons 1 ou 2 semaines et que je perds du poids, est-ce que je regagnerais le poids dès que j’arrêterais de jeûner en remangeant le matin normalement (mais toujours sainement) ?
    Merci,
    Julie

    • Salut Julie :), je vous remercie pour votre message. Je vous rassure, vous ne reprendrez pas le poids perdu à partir du moment où vous continuez d’avoir une alimentation saine (jeûner va naturellement vous faire manger moins) et que vous continuez à jeûner de temps en temps pour permettre à votre corps d’utiliser les réserves si réserve il y a ;). A bientôt Julie. Hakim.

  9. C’est actuellement tout ce que je pense !
    J’ai testé tout les régimes du monde et en fait c’est jeûner qui m’a fait maigrir sans faim . j’adore !
    Très bel article bravo

    • Merci infiniment Elodie pour ton message, ça fait plaisir 🙂 ! En effet, je ne connais à ce jour aucune méthode naturelle qui soit plus ou aussi efficace pour perdre de la graisse, en plus c’est gratuit, que demandez de plus 😀 ? A très vite Elodie :).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend